D’intenses efforts sont entrepris pour la préservation des monuments et sites archéologiques disséminés à travers le territoire de la wilaya de Laghouat, via notamment une réhabilitation de ce legs matériel à grande importance historique et culturelle, selon les services locaux du secteur de la culture.

Consistant en des monuments, vieux lieux de culte, mosquées et zaouïas ainsi que des sites historiques et naturels, ce patrimoine, levier de développement touristique pour la région, revêt un grand intérêt auprès des spécialistes, notamment la direction de la culture qui lui projette des opérations de restauration et de valorisation par souci de leur préservation et intégration dans la dynamique de développement du tourisme religieux. La mosquée antique «Mesjid El-Atik» de la commune de Tadjerouna s’est vu accorder une opération de restauration de grande envergure, avec des matériaux de construction locaux pour sauvegarder son ancien cachet architectural, en sus d’une opération similaire retenue pour la vieille mosquée de la ville de Laghouat, en attendant le parachèvement de la réhabilitation de la mosquée de la zaouïa Tidjania, en tenant en compte, en matière d’exécution des travaux, des plans et conceptions urbanistiques originels.
Selon les services de la culture, la réalisation, pour une enveloppe de 18 millions de dinars, d’une étude technique pour la restauration de cinq mosquées de la wilaya, a atteint 30%.