Pas moins de 160 nouveaux postes d’aides-soignants en santé publique ont été ouverts cette année dans la wilaya de Laghouat, a-t-on appris, mercredi, de la direction locale de la santé et de la population (DSP).

Ces postes sont répartis entre les daïras de Laghouat (60 postes), Aflou (35), Ksar El-Hirane (20) et celles de Gueltat Sidi-Saâd, Brida et Aïn-Madhi (8 chacune), a-t-on précisé. Visant à combler le déficit en encadrement paramédical accusé par les structures hospitalières, y compris dans les régions enclavées, cette opération tend à l’amélioration des prestations de santé. La DSP signale un encadrement suffisant d’infirmiers de soins généraux au niveau des structures de santé de proximité, mais relève par contre un manque dans le corps paramédical spécialisé, notamment en agents d’anesthésie et de réanimation, en manipulateurs d’appareils d’imagerie médicale et en sages-femmes. La wilaya de Laghouat dispose de trois établissements publics hospitaliers (EPH) et une autre spécialisée, avec une capacité d’accueil globale de 610 lits, en plus de 35 polycliniques et 57 salles de soins.