Le driver de l’équipe nationale Djamel Belmadi anime, ce jeudi matin, la conférence de presse d’avant-match Algérie-Niger prévu demain (20H) au stade Mustapha-Tchaker (Blida). Le premier responsable de la barre technique de l’EN pourrait donner plus de détails sur l’absence d’Andy Delort qui n’a, à la surprise générale, pas été retenu pour la date FIFA d’octobre.

Par Mohamed Touileb
En septembre dernier, c’était l’état de la pelouse de l’enceinte blidéenne qui avait pris le gros du temps imparti au face-à-face Belmadi – journalistes. Pour la fenêtre internationale d’octobre, il devrait y avoir un autre sujet qui suscite nombreuses interrogations. Il s’agit de la non-convocation de Delort malgré ses excellentes performances en Ligue 1 UberEats (France).

Une mise à l’écart qui semble définitive
Beaucoup de choses ont été dites sur cette décision surprenante. Cependant, c’est le driver des Verts seul qui connaît les raisons réelles de sa mise à l’écart. Il pourrait les avancer aujourd’hui. Connu pour son franc-parler, on voit mal le coach de l’Algérie s’abstenir et ne pas donner de détails sur cette «affaire». D’autant plus que le sociétaire de l’OGC Nice ne devrait pas revenir en sélection de sitôt. Il pourrait même ne plus y mettre les pieds tant que Belmadi sera présent sur le banc.
Par ailleurs, la liste d’octobre comporte de belles surprises comme la première convocation de Mohamed El Amine Amoura et Ilan Kebbal. Ces deux jeunes ont suppléé la défection d’Ounas (blessé) et le possible forfait de Feghouli. Ce dernier a rallié Alger hier en compagnie de Bensebaïni. Les deux tauliers sont convalescents. Ils pourraient rater le premier match prévu demain mais être prêt pour le déplacement à Niamey le 12 du mois en cours.

Des appelés à court de forme
En parlant d’état physique, on pourrait noter que le coach a décidé de faire appel à certains joueurs alors qu’ils traînent des blessures dont la gravité n’a pas été révélée. On pense ici à Benlamri et Slimani qui sont présents même s’ils étaient à l’infirmerie pour les matchs du week-end passé. Dans l’ensemble, le groupe d’ «El-Khadra» paraît assez fermé. Belmadi a clairement arrêté ses plans pour les échéances à venir. Surtout que la Coupe d’Afrique des nations 2021 au Cameroun (09 janvier au 06 février) se profile.
Ce penchant à ne pas trop chambouler les troupes et s’adapter aux données du moment suscite aussi des questions qui pourraient être posées en cette occasion. Néanmoins, il faut préciser que la formule a jusque-là donné ses résultats et qu’il est difficile de la remettre en question tant qu’ils sont positifs. Pour revenir au rendez-vous avec la presse, on peut dire qu’il promet d’être assez consistant comme le veut la coutume depuis que Belmadi a succédé à Rabah Madjer. Celui qui a permis aux Fennecs de décrocher leur 2e CAN il y a un peu plus de 2 ans en Egypte est un véritable «showman» qui sait dire les choses. Parfois subtilement et d’autres de manière frontale. On se demande quelle sera l’approche pour aujourd’hui. Surtout qu’il faudra préserver la quiétude à la veille d’un rendez-vous important pour la suite de la campagne de qualification pour la Coupe du monde 2022.