Désormais, les médecins spécialistes en hématologie sont appelés à effectuer uniquement les paramètres spécifiques à l’hématologie, selon la direction générale des services de santé et de la réforme hospitalière (DGSSRH) qui a instruit les directeurs de la santé publique à l’effet de procéder au contrôle de tous les laboratoires d’hématologie et leur transmettre un rapport circonstancié des mesures qu’ils ont prises.

PAR Milina Kouaci
« En application des dispositions de l’arrêté du 23 novembre 2008, les médecins spécialisés en hématologie ne sont pas autorisés à ouvrir et exploiter un laboratoire d’analyses médicales vu que l’hématologie est une spécialité qui se distingue par son caractère clinico-biologique. Les médecins spécialistes en la matière sont autorisés d’exploiter un laboratoire d’hématologie où sont effectués exclusivement, les paramètres spécifiques à l’hématologie et dans lequel est aménagée une unité de consultation », lit-on dans la note ministérielle. La tutelle autorise aux mono spécialistes (bactériologiques, biochimiques, parasitologues et toxicologues) de faire des paramètres chacun dans le cadre de sa spécialité. Selon des sources informées, « le seul qui a habilité à faire tous les paramètres sont des biologistes cliniques ». Mais par la présente note, la tutelle n’a interdit qu’aux médecins spécialisés en hématologie de faire les autres paramètres, alors que les autres mono spécialistes les font tous. La DGSSRH reproche également aux praticiens spécialistes en hématologie de solliciter l’Institut Pasteur d’Algérie pour obtenir l’homologation afin d’effectuer des tests RT PCR pour le diagnostic de la Covid-19 et font appel aux laboratoires d’analyses médicales à travers des conventions pour valider ce type d’examen.
Récemment, la DGSSRH a menacé de « sanctions administratives pouvant aller jusqu’à la fermeture de la pharmacie, les pharmaciens effectuant des analyses médicales à l’intérieur des officines », sachant que les pharmaciens dépendent de la Direction générale de la pharmacie et non de la DGSSRH.
Si, pour le moment, les médecins spécialistes en hématologie sont restés de marbre, les pharmaciens d’officine refusent de remettre en cause la compétence et l’habilitation technique et professionnelle du pharmacien et exigent l’annulation de ladite note. Cette note fait visiblement mal au sein des pharmaciens qui comptent continuer à défendre leur cause. n