Par Kader M.
L’opération de lutte contre les incendies qui se sont déclenchés depuis le 4 juillet dans les forêts de Aïn Mimoun et Bouhmama, à Khenchela, se poursuivait avec l’arrivée des renforts de l’ANP, qui ont entamé l’ouverture de pistes et chemins pour faciliter l’opération d’extinction des feux. Le sinistre qui s’est poursuivi a mobilisé de gros moyens de la Protection civile, notamment les colonnes mobiles venues de de 9 wilaya voisines, de 612 éléments de divers grades, 140 agents forestiers, 100 autres de l’Entreprise régionale de génie rural «Aurès», 140 camions et engins anti-feu, ainsi que des centaines de volontaires.
En effet, des citoyens et des membres du mouvement associatif de la wilaya de Khenchela et d’autres des wilaya d’Oum El Bouaghi et Batna ont investi les lieux de départ des incendies participant à l’extinction des feux et coordonnant les efforts entrepris par les éléments de la Protection civile dans la distribution des repas aux participants ainsi qu’aux familles évacuées.
Plusieurs aides ont été recensées selon des sources concordantes, notamment plus d’un millier de baguettes, 8 000 bouteilles d’eau minérale fraîche, des centaines de repas, des dizaines de litres de lait, des fruits et des médicaments.
Des véhicules immatriculés à Oum El Bouaghi, Batna et Khenchela sont arrivés sur les lieux avec des volontaires, des citoyens de la wilaya de Khenchela n’ont pas hésité à lancer des campagnes de solidarité à travers les réseaux de transport avec la proposition d’actions de collecte de denrées alimentaires, de transport des volontaires jusqu’au lieu du sinistre.
Enfin comme à l’accoutumée, la traditionnelle solidarité propre aux Algériens, notamment dans les circonstances difficiles, était au rendez-vous cette fois, pour sauver les forêts et les maquis de la région où a éclaté la première balle contre le colonialisme.