Le compte à rebours a commencé pour le championnat italien. Selon Sky Italia, les joueurs des clubs de Serie A pourraient être convoqués avant la fin avril pour une première batterie de tests médicaux, dont ceux liés au coronavirus. Il s’agirait de la phase 1 du processus d’un retour.
Si l’Italie se prépare à la «phase 2» de son confinement, la Serie A, elle, étudie la «phase 1» de son retour. Alors que le Premier ministre Giuseppe Conte devrait annoncer, dans les prochaines heures, la prorogation des restrictions pour l’ensemble du pays jusqu’au 3 mai prochain, le Calcio a entamé son compte à rebours. Selon Sky Sport, les clubs du championnat italien sont prêts à repartir. Doucement, mais sûrement.
Dans un premier temps, et afin de prendre un maximum de précautions, les joueurs devraient être convoqués pour passer une longue batterie de tests médicaux avant la fin du mois d’avril. L’objectif, évidemment, est de détecter des possibles nouveaux cas de Covid-19. Mais également faire un point sur la santé des joueurs qui en sont guéris. «Ces tests seront payés de manière privée», assure la chaîne transalpine, qui précise que toutes ces recommandations ont été effectuées par la commission médicale et scentifique de la Fédération Italienne de football (FIGC). La Serie A ne veut donc rien laisser au hasard. Et ce «check-up» général requerra donc du temps.
Une fois le feu vert reçu, les entraînements reprendront probablement dans la foulée. Avant le mois de mai ? Possible. Dans sa prochaine allocution, probablement ce vendredi soir, Giuseppe Conte devrait donner une première liste d’entreprises autorisées à redémarrer progressivement leur activité. Les équipes de football pourraient en faire partie. Un élément capital pour la suite de la «phase 1».