Deux trophées remportés (EFL Cup et Premier League), une finale de Ligue des Champions UEFA disputée (malheureusement perdue) et des stat’ personnelles largement au-dessus de la moyenne, Riyad Mahrez a réalisé un exercice 2020-2021 assez abouti avec Manchester City. Probablement, sa 3e année de contrat reste la plus convaincante sur le plan de la constance. Son entraîneur Pep Guardiola a souvent compté sur lui lors des grands rendez-vous. C’est pourquoi le Fennec, qui aura, dans l’ensemble, donné satisfaction fera partie de ses plans pour la prochaine saison.

Par Mohamed Touileb
«Nous cherchons des domaines dans lesquels nous pouvons potentiellement améliorer l’équipe», C’est ainsi que Pep Guardiola a donné place aux spéculations concernant un éventuel lifting de l’effectif des « Skyblues » lors du mercato à venir. Le technicien espagnol doit absolument recruter un avant-centre. Après le départ de Sergio Agüero vers le FC Barcelone et le rendement peu convaincant de Gabriel Jesus devant, l’ancien entraîneur du Barça doit se rendre à l’évidence. Surtout que le fait d’avoir disputé la finale de Ligue des Champions sans un réel attaquant de pointe lui a compté le trophée derrière lequel il courait depuis 10 ans.
Pep le trouve « fantastique »
D’ailleurs, la veille de la rencontre décisive contre Chelsea pour la couronne européenne, la presse anglaise a évoqué une mise sur la liste des joueurs transférables de Raheem Sterling en proie à une surprenante baisse de régime depuis des mois maintenant. L’international anglais, qui devait être prolongé un certain temps, a fini par être titularisé par le technicien catalan sans se montrer convaincant. Aussi, le nom de Riyad Mahrez a été cité pour quitter le club en cas d’offres concrètes. Étrange quand on sait qu’il s’agit du 3e meilleur buteur (14 pions) et 3e meilleur passeur (9 offrandes) toutes compétitions confondues de Citizens pour la séquence 2020-2021. Les récentes déclarations de Guardiola à son égard sont en contradiction totale avec les rapports qui le donnent sortant dès le prochain marché des transferts estival. Le premier responsable de la barre technique a loué les qualités de celui qui lui a grandement permis d’atteindre la dernière étape de C1 en sortant le grand jeu lors de la phase à élimination directe avec 4 buts et 2 passes décisives.
« C’est un joueur qui est toujours prêt dans les grands rendez-vous. Nous connaissons très bien ses qualités. Les joueurs sont jugés sur leur influence dans les grands matchs », avait estimé le « Philosophe ». Est-ce envisageable de laisser partir un élément aussi talentueux et influent à 30 ans, la réponse est probablement non.

Qui pour lui offrir 12 millions d’euros annuels ?
Pour sa part, le « Fennec » a récemment évoqué son avenir. Il ne se voit pas jouer dans un autre championnat que la Premier League ni loin de Manchester où il aimerait bien poursuivre sa carrière : « Mon avenir? Je me sens très bien à Man City. Il n’y a aucune envie de chercher ailleurs. Je ne sais pas encore quelle sera ma situation. Mais je suis heureux en ville et c’est là que je veux être. Je veux terminer ma carrière en Angleterre et à Manchester City», a-t-il déclaré mi-mai au mirco de RMC Sport.
Que ce soit pour sa situation sportive ou sur le plan financier, le capitaine de l’EN n’a pas de quoi se plaindre. Avec un contrat lui garantissant un salaire annuel à hauteur de 12 millions d’euros en plus de pouvoir jouer sur tous les tableaux chaque année, tout est réuni pour qu’il joue -au minimum- une autre saison. S’il doit chercher ailleurs, il aura certainement à revoir ses émoluments à la baisse. En rassemblant tous ces éléments, on peut déduire que la collaboration entre les deux parties a de grandes chances de se prolonger dans le temps. A moins que…