Encore une fois, la lumière est venue de lui. Comme depuis des années. Lionel Messi a montré la voie des quarts de finale de la Coupe du Monde 2022 à l’Argentine face à l’Australie samedi. Léo disputait le 1000e match en carrière club et sélection réunis. Et il en a profité pour inscrire un nouveau but lors du succès 2 buts à 1 contre les Australiens. C’était sa 789e réalisation en carrière pour 338 passes décisives. Tout simplement… divin.

Par Mohamed Touileb
Un petit moment d’inattention et ce plat du pied fatal qui a puni les « Kangourous ». Pendant plus d’une demi-heure, Messi a été bien muselé par le bloc bas de l’Australie. Mais à la 35e minute, son pied gauche a fait basculer la partie.

Des fulgurances qui provoquent l’extase
Le septuple vainqueur du Ballon d’or a fait sa « classique ». Le pied gauche n’a pas tremblé au milieu d’une forêt de jambes adverses. Le cuir glissé avec finesse, bien placé. Sans avoir à mettre de la puissance. Ça avait l’air facile mais le facile de Messi relève de l’inaccessible. Même à presque 36 ans, il peut décider du sort d’un duel. Qui plus est dans un tournoi majeur.
Certes, aujourd’hui, on est au stade des fulgurances. Ce n’est pas la « Pulga » qui peut dribbler toute une défense pour mystifier le gardien comme il l’a fait pendant longtemps. Mais le processeur qui scanne le jeu est toujours aussi redoutable d’efficacité. Le moindre oubli ou relâchement est puni. Même en Coupe du Monde. L’ « Albiceleste » continuera son chemin vers le sacre et elle retrouvera les Pays-Bas, tombeurs des Etats-Unis (3-1) dans l’autre 1/8 de finale disputé samedi, en quart de finale dans 4 jours.
Ceux qui l’ont vu depuis les gradins n’ont pas manqué de s’extasier sur son match. « Messi a réalisé la meilleure performance individuelle que nous ayons vue dans cette Coupe du monde, et de loin. (…) De voir le public, c’était presque divin après tout ce que Messi avait fait. Nous étions presque à en regarder à chaque fois la réaction des fans à tout ce qu’il entreprenait », a lâché Rio Ferdinand, défenseur emblématique de Manchester United et de l’Angleterre.

Encore 3 marches
Peut-être que c’était un peu amplifié compte tenu de la qualité de la sélection en face. D’ailleurs, un peu plus tard dans la journée, Demfries avait emmené à lui seul au succès contre les USA en délivrant 2 passes décisives et marquant 1 but lorsque les camarades de Pulisic étaient revenus à 2 buts à 1. L’effet de loupe est là.
L’amplification pour ce que fait Messi, qui a pris la tête du classement des buteurs de la CDM qatarie (3 unités), reste compréhensible compte tenu du flux d’émotions qu’il provoque. D’ailleurs, Alain Shearer avait le même avis que Ferdinand et a estimé que « Nous avons beaucoup de chance d’être dans le stade pour le voir. Quelle performance en deuxième période de sa part. Sa faim, son désir et sa capacité à ouvrir le jeu pour ses coéquipiers… ». Pour sa millième, le sextuple Soulier d’Or européen nous a offert un énième coup d’éclat. Pour lui, il s’agit d’aller chercher le prestigieux trophée. Il lui reste 3 matchs pour le faire. n