En préparation des examens du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du Baccalauréat, le ministère de l’Education nationale a émis, hier, une nouvelle circulaire qui vise à mettre en place les conditions d’une prise en charge «psychologique» et «pédagogique» des futurs candidats. Le texte, adressé à l’attention des enseignants et conseillers d’orientation, définit les procédures d’accompagnement des élèves avant et pendant les examens prévus du 7 au 9 septembre pour le BEM, et du 13 au 17 septembre pour le Baccalauréat.
Ainsi, la circulaire, dont le contenu a été rapportée hier par l’APS, précise trois principaux axes de travail et définit les conseils et orientations à prodiguer aux élèves dès le 25 août et jusqu’aux dates des examens. L’objectif, explique-t-on, est d’assurer une «prise en charge pédagogique» et un accompagnement «psychologique avant et durant» l’examen. En ce sens, la circulaire précise que la «prise en charge pédagogique» des candidats visera à accompagner les élèves dans leurs révisions, qui ont besoin, aujourd’hui, et après une année exceptionnelle, de retrouver «la confiance en leurs capacités», notamment, estime le document, pour les plus en difficultés qui souffrent de «peur, stress, dépression…». Quant à la prise en charge «psychologique», il s’agit selon la circulaire du ministère de l’Education nationale d’un accompagnement des élèves avant mais aussi pendant l’examen en assurant une ambiance de travail «rassurante». La préparation «psychologique» de l’échéance vise ainsi à l’organisation dans les prochaines semaines de contacts et d’entrevues «personnalisés ou collectifs» avec les élèves, afin de «surmonter les difficultés» qui ont pu s’installer, notamment la peur de l’examen. La circulaire invite ici les enseignants et conseillers d’orientation à rappeler les règles de bon sens à suivre durant les examens en ce qui concerne le choix des sujets adaptés, ou encore «la lecture des questions, le plan et la hiérarchisation des réponses de la plus facile a la plus difficile…». Quant à la «prise en charge psychologique au moment de l’examen», le ministère de l’Education nationale appelle les enseignants à organiser de «courtes entrevues et discussions» avec les élèves avant le début des épreuves. Mais aussi à faire preuve «d’esprit positif» avec les candidats. Par ailleurs, le texte du ministère de l’Education nationale, et bien que destiné en premier lieu à la prise en charge des élèves par le corps enseignant, définit également plusieurs conseils que les enseignants pourront communiquer aux parents, notamment «assurer une ambiance de travail convenable» pour la préparation des examens. <