Au lendemain de la cinglante défaite madrilène à Bernabeu face au Barça (0-3), la presse madrilène est unanime pour désigner les responsables du désastre. En première ligne, Zinedine Zidane est pointé du doigt pour ses choix tactiques. Quant à Karim Benzema, sifflé, il est clairement ciblé par les éditorialistes espagnols.

Difficile de faire une Une plus lisible. Tête basse, main dans les poches et tempête sous le crâne, voilà la photo de Zinedine Zidane choisie hier par Marca pour son journal. Le tout accompagné d’un commentaire simple : « Zidane au coin ». Sur son site internet, le journal madrilène enfonce le clou : «la pire défaite de Zidane» ou «Zidane principal responsable». L’angle d’analyse de Marca est simple : ZZ s’est trompé. Son choix de titulariser Kovacic pour surveiller au mieux Messi n’a pas fonctionné. Surtout quand Rakitic a profité de ce marquage individuel pour percer la défense madrilène et amener le premier but catalan. «Le Français a voulu neutraliser Messi. Est-ce que ça a fonctionné ? Clairement pas», insiste d’ailleurs le journal.

Ses choix de départs et notamment l’absence de Ceballos, Llorente et Vallejo dans le groupe madrilène pose question, tant du sang neuf semblait le bienvenu dans cette équipe madrilène à court d’idée et de punch. Et du punch, c’est peut-être ce qui a le plus manqué à Karim Benzema samedi. Auteur d’un nouveau poteau dans un Clasico, KB9 n’a pas été en réussite. Même techniquement, il a eu le plus grand mal du monde à exister face à une charnière Piqué-Vermaelen des plus solides.
Et, forcément, après son début de saison compliqué, toute la presse lui tombe dessus. «Le nom propre de la défaite de Madrid commence par le B de Benzema». AS en rajoute une couche en expliquant que les 2 petits buts de Benzema en Liga ne suffisent clairement pas : «Ces chiffres sont indignes d’un numéro 9 du Real Madrid». Et sur le site du quotidien, le Français est désigné comme le pire joueur sur la pelouse samedi par les supporters madrilènes. Preuve que Noël arrive à point nommé pour certains. Histoire de rester éloigné de toutes ces polémiques. Et revenir plus fort en 2018. En tout cas Benzema et Zidane l’espèrent.