La presse britannique se fait l’écho de mouvements du PSG sur deux dossiers liés au poste d’avant-centre : Paris négocierait avec Everton pour le transfert définitif de Moise Kean et pourrait songer à Harry Kane en cas de départ de Kylian Mbappé.
Le mercato d’hiver a tout juste débuté. Mais à Paris, où la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 a laissé des traces et oblige le PSG à surtout se délester de quelques joueurs pour équilibrer les comptes, il est essentiellement question ce lundi du prochain été. Avec une question majeure selon la presse britannique : le poste d’avant-centre. Les champions de France se retrouvent ainsi cités dans deux dossiers : l’achat définitif de Moise Kean et un possible intérêt pour… Harry Kane.
Pour Moise Kean, ce n’est pas forcément très surprenant. Prêté sans option d’achat du côté du PSG, l’attaquant italien a marqué des points depuis son arrivée dans la capitale française en l’absence de Mauro Icardi – blessé -. Ses sept buts en 11 matches de L1 et ses deux réalisations en cinq rencontres de Ligue des champions ont démontré qu’il avait bien le talent qu’on lui prête depuis ses premiers pas dans le Piémont italien. Mais l’ancien de la Juventus Turin appartient toujours à Everton, qui garde un œil sur lui. Et après l’avoir acheté 27.5 millions d’euros en 2019, les Toffees ne comptent pas le brader.

KANE DANS LE VISEUR EN CAS DE DÉPART DE MBAPPÉ ?
Selon Sky Sports, Everton est cependant ouvert à un possible transfert définitif. Mais étant donné les performances de l’ancien prodige de la Juve depuis le coup d’envoi de la saison, le club de Liverpool a les dents longues. Si les négociations autour de l’international italien seraient en cours entre les deux parties, la chaîne britannique parle d’un montant de… 34,6 millions d’euros. De quoi refroidir Paris ? Les finalistes de la dernière C1 ne ferment en tout cas aucune porte.
Si Moise Kean a séduit les dirigeants parisiens, ces derniers pourraient cependant avoir aussi envie de plaire à leur nouveau coach, Mauricio Pochettino. C’est en tout cas ce que craint Daniel Levy. D’après The Independent, le propriétaire de Tottenham serait déjà en train de s’activer pour essayer de sécuriser Harry Kane en le prolongeant, alors que le serial-buteur anglais est encore sous contrat jusqu’en 2024.
La raison ? Les dirigeants du club londonien auraient notamment peur de possibles offensives durant l’été de Manchester City et du PSG. Selon le journal anglais, Paris, qui a laissé filer Edinson Cavani l’été dernier, pourrait viser l’international anglais en cas de départ de Kylian Mbappé l’été prochain. n