La population mondiale dépasse mardi les 8 milliards d’habitants, selon l’estimation officielle des Nations unies, qui y voit “un important jalon du développement humain” et un rappel, en pleine COP27, de “notre responsabilité partagée de prendre soin de notre planète”.

Pour l’ONU, “cette croissance sans précédent” — il y avait 2,5 milliards d’habitants en 1950 — est le résultat “d’une augmentation progressive de la durée de la vie grâce aux progrès réalisés en matière de santé publique, de nutrition, d’hygiène personnelle et de médecine”.

Mais la croissance démographique pose aussi de redoutables défis aux pays les plus pauvres, où elle se concentre.