La distribution des moyens de protection du personnel médical prend l’allure d’une urgence dans l’urgence, à se fier au ministre de la Santé, qui a instruit hier la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) à l’effet de lancer « le plut tôt possible » la distribution des moyens de protection contre la Covid-19 destinés au corps médical. « La situation générée par la pandémie est préoccupante. Le problème auquel nous faisons face actuellement réside dans les moyens de protection du personnel médical des établissements sanitaires à travers le pays. C’est une urgence et une priorité de mettre à la disposition du personnel médical les moyens de protection nécessaires », a indiqué, en effet, M. Benbouzid, lors d’une visite d’inspection au siège de la PCH.
« Les stocks de stratégie et de sécurité en sur-blouses, sur-chaussures, lunettes de protection, combinaisons avec cagoule et autres produits nécessaires sont pour le moment suffisants. Pour pallier le manque constaté en ces moyens de protection dans certains établissements de santé, la PCH doit lancer la distribution de ces produits le plus tôt possible vers les établissements concernés », a ajouté le ministre par la même occasion.
Pour le ministre, il ne fait point de doute que « le personnel médical doit sentir que ses demandes et revendications sont prises en charge », ajoutant que « c’est un devoir fondamental de lui assurer les moyens de protection ». Le rappel du ministre, sous le sceau de l’urgence, intervient au moment où le personnel soignant continue de déplorer des décès à travers l’ensemble du territoire national et au moment où le corps médical ne cesse de lancer un cri de détresse alertant sur une situation « inquiétante » dans les établissements de santé publique.
M. Benbouzid a relevé également que la demande en moyens de protection a augmenté avec l’évolution de la pandémie, mettant en évidence « l’importance de veiller à éviter d’éventuelles ruptures des stocks de ces produits, majoritairement jetables ». n