A cause de la pandémie de coronavirus qui touche aussi l’Amérique du Nord, la MLS a annoncé mardi qu’une reprise de la saison à la mi-mai était une hypothèse «extrêmement improbable». Elle a également indiqué qu’elle envisageait d’écourter la saison.
La Ligue nord-américaine a reconnu mardi qu’il était «extrêmement improbable» que sa saison reprenne comme espéré à la mi-mai. La MLS a également laissé entrevoir la nécessité de devoir l’écourter, compte tenu de l’évolution de la pandémie de Covid-19. «Bien que nous espérions rejouer à la mi-mai, cela apparaît extrêmement improbable étant donné les directives des autorités sanitaires fédérales et locales», a déclaré la MLS dans un communiqué.
Le 19 mars, la ligue avait suspendu son championnat pour deux mois en raison de la pandémie, après seulement deux journées disputées. «Notre objectif reste de jouer le plus de matchs possibles, et bien qu’il nous reste actuellement suffisamment de dates pour jouer toute la saison, nous reconnaissons à ce stade que ça puisse devenir difficile de le faire», a admis la ligue. Selon le calendrier, pour l’heure non modifié de la MLS, la saison régulière doit se terminer le 4 octobre, pour laisser place aux play-offs devant se dérouler jusqu’à la finale, le 7 novembre.
«Nous continuons d’en apprendre plus chaque jour grâce aux experts médicaux, et nous espérons avoir plus de détails dans les semaines à venir concernant le moment où nous pourrons jouer à nouveau», a déclaré la MLS. À titre de mesure de prévention, la MLS a également interdit l’accès aux installations des équipes jusqu’au 24 avril au moins.