En hommage au sacrifice des personnels du secteur de la santé, qui ont payé un lourd tribut en cette période de pandémie du nouveau coronavirus, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décerné des médailles de l’ordre du mérite national au rang de «Achir», à titre posthume, à trois d’entre eux, à savoir deux médecins et un ambulancier décédés après avoir été atteints par le Covis-19 durant l’exercice de leur fonction de sauver les vies d’autres personnes atteintes. Il s’agit de Mehdi Si Ahmed, chef de service de chirurgie générale à l’hôpital Frantz-Fanon de Blida, décédé le 30 mars dernier. C’était le premier médecin qui avait succombé au coronavirus. Il s’agit également de Wafa Boudissa, décédée le 15 mai dernier, alors qu’elle était en ceinte de huit mois, et de Djamel Talhi, ambulancier à l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Boufarik, décédé le 15 mars dernier. Jusqu’à hier, on déplorait une cinquantaine de décès parmi le personnel médical, tous corps confondus. I. D.