Le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, s’est félicité de la signature par les factions palestinienne réunies sous l’égide de l’Algérie, de “la Déclaration d’Alger” qui se veut “une importante avancée vers la réconciliation palestinienne voulue par tous les Arabes”, saluant le rôle de l’Algérie dans cette réalisation.

Le porte-parole du Secrétaire général, Djamel Rochdi, cité par un communiqué de la Ligue Arabe, a indiqué que “l’enjeu réside désormais dans l’application et la mise en œuvre des points convenus”, ajoutant que “la division qui dure depuis 15 ans a affaibli la cause”.

“La fin de la division est une condition essentielle pour retrouver la solidité de la position palestinienne face aux défis majeurs auxquels fait face la cause palestinienne”, a-t-il souligné.

“La Ligue arabe appelle, de nouveau, tous les Palestiniens, toutes obédiences politiques confondues, à mettre fin à cette division qui porte atteinte à la cause et à œuvrer sérieusement à mettre en œuvre la teneur du nouveau document”, a ajouté M. Rochdi.

Les factions palestinienne ont signé, jeudi à Alger, la “Déclaration d’Alger” qui a sanctionné la Conférence d’unification des rangs palestiniens tenue du 11 au 13 octobre et qui constituera une plateforme solide pour la réalisation de l’unité entre les différentes factions palestiniennes.

La cérémonie de signature s’est déroulée, jeudi, au Palais des nations à Alger, sous la supervision du président de la République, en présence de hauts responsables de l’Etat, des membres du Gouvernement et du corps diplomatique accrédité en Algérie.

La “Déclaration d’Alger”, issue de la Conférence d’unification des rangs palestiniens, intervient en consécration de l’initiative du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et après consultation et coordination avec le président palestinien et président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de Palestine (OLP), M. Mahmoud Abbas lors de sa visite à Alger du 5 au 7 décembre 2021.