La justice libanaise a émis vendredi un acte d’accusation, contre le représentant de Sonatrach Petroleum Corporation au Liban (filiale de Sonatrach), Tarek Faoual (actuellement en détention) rapporte, ce vendredi soir, « L’Orient Le Jour », précisant qu’il est poursuivi pour « fraude » et « blanchiment d’argent » dans le cadre du scandale du fuel frelaté. La même source indique qu’une vingtaine de personnes sont concernées par cette décision de la justice. Les actes d’accusation, après avoir engagé des poursuites contre une vingtaine personnes.

Lire l’article de « Reporters »: