Après les éliminations du CR Belouizdad et du MC Alger en quarts de finale de la Ligue des Champions CAF, il ne restait que la JS Kabylie, engagée en Coupe de la Confédération CAF, comme représentant algérien dans les compétitions continentales interclubs. Contrairement au Chabab, qui n’a pas pu capitaliser sur son succès à l’aller contre l’ES Tunis (2-0), les « Canaris » ont confirmé leur présence dans le carré d’as
de la compétition.

Par Mohamed Touileb
Le portier Oussama Benbot peut remercier le poteau qui l’a suppléé pour laisser le ticket de qualification à Tizi-Ouzou. Tombeur (1-0) du CS Sfaxien lors de l’acte 1 à Sfax (Tunisie) il y a 8 jours, les « Lions du Djurdjura » ont frôlé l’élimination dimanche au terme d’un match qu’ils ont pu plier plutôt. En effet,l’arbitre de la partie les avait privé d’un penalty flagrant alors qu’il leur avait attribué un pour prendre l’avantage dans la partie à la 39e minute. La sentence a été transformée par Reda Bensayah mais les Tunisiens ont pu terminer la partie à onze alors que le portier, Mohamed Hedi Gaaloul, devait être expulsé.
En infériorité numérique, les protégés de Denis Lavagne auraient certainement eu à gérer la partie avec plus de quiétude et éviter de se faire rejoindre au score à 8 minutes de la fin quand Aymen Harzi a transformé le penalty. A partir de là, un autre but encaissé aurait été synonyme de sortie du tournoi pour la JSK. Le montant a fait éviter le scénario catastrophe en se substituant à la défense kabyle qui n’a pas vraiment affiché la sérénité lors de cet acte II ô combien stressant.

L’absence de Hamroune a pesé
Sans son attaquant Rezki Hamroune, suspendu pour la double-confrontation face aux Sfaxiens pour avoir pris un rouge contre les Napsa Stars à l’occasion de la 6e journée de la phase de groupes, la formation de la Kabylie n’a pu compter que ses des coups de pieds arrêtés (les deux buts ont été inscrits sur péno) pour s’extirper des quarts de finale. Le retour de Hamroune pour les demies ne peut que faire du bien à l’équipe. La JSK affrontera le Coton Sport (Cameroun) avec une première explication prévue à Garoua le 19 juin prochain et la seconde une semaine plus tard au stade 1er novembre 1954 (Tizi-Ouzou) sauf si la direction décide d’opter pour l’antre Mustapha Tchaker (Blida) annoncé comme une alternative.
Une première depuis 2010
C’est la première fois en 11 ans que le team algérien le plus titré en Afrique dispute une demi-finale africaine. Il faut remonter à la Ligue des Champions 2010 quand les camarades de Saâd Tedjar avaient affronté le TP Mazembe pour une place en finale pour trouver les traces d’une demie africaine. Battus 3 buts à 1 à Lubumbashi, ils n’ont pu faire que match nul (0-0) à Tizi se faisant sortir par le prochain vainqueur de l’épreuve.
En tout cas, malgré le fait de disposer d’un effectif inexpérimenté, il y a cette aura africaine qui semble accompagner Juba Oukaci dans cette aventure. Ils pourraient réaliser la sensation en allant chercher une consécration qui paraît improbable. Mais, dans le foot, tout peut arriver. Après tout, qui aurait misé sur la JSK pour aller aussi loin…