La 7e finale continentale de la JS Kabylie n’a jamais semblé aussi proche. En allant s’imposer 2 buts à 1 dimanche à Yaoundé (Cameroun) contre le Coton Sport en demie de la Coupe de la Confédération CAF, les « Canaris » se sont mis sur du velours pour disputer la finale de l’épreuve. Un bien bel exploit auquel personne ne s’attendait vraiment au début du parcours.

Par Mohamed Touileb
L’entraîneur Denis Lavagne savait que ses protégés venaient de faire une bonne partie du chemin pour s’assurer une place en finale qui se tiendra au Bénin le 10 juillet prochain. Le technicien de 56 ans a trouvé que ses protégés ont « fait un grand match. On aurait dû ouvrir le score plus tôt dans la partie. Malheureusement, on a pris un but sur un coup de pied arrêté. Il faut corriger cet aspect.»

« Terminer le travail dimanche »
Cette troisième victoire en autant de rencontres contre le team Camerounais dans le tournoi vient confirmer la domination des « Canaris » face à un adversaire qui ne devrait pas les priver de disputer leur 7e finale africaine. « Oui, c’est sûr qu’on a réalisé un pas. Pour se qualifier, l’équipe de Coton Sport devra marquer deux buts. Ce n’est pas chose aisée face à notre équipe. Mais bon, il reste 90 minutes, il faut qu’on reste serein et confiant. On vient de les battre pour la 3e fois d’affilée, ça veut quand-même dire quelque chose. Mais, au football, tant que l’arbitre n’a pas donné le coup de sifflet, tout reste encore possible », a estimé le driver des « Lions du Djurdjura ». L’ancien entraîneur du CS Constantine veut, néanmoins, que ses troupes gardent le même degré de mobilisation. « Restons concentrés. On va préparer le match tranquillement. Après, l’avantage c’est qu’on jouera encore sur un grand terrain, sur une bonne pelouse. C’est un avantage pour nous et on essayera de finir le travail dimanche prochain », demande-t-il.

Un potentiel de 2 finales
Du côté des joueurs, Malik Raiah a, lui aussi, semblé optimiste quant à la qualification même s’il avertit qu’il faudra terminer le travailler le 27 juin prochain au stade 5 juillet 1962 (Alger) pour aller défier soit les Égyptiens du Pyramids FC ou les Marocains du Raja Casablanca, qui se sont quitté dos à dos (0-0) dimanche, dans l’explication ultime. « In cha Allah on va fêter quelque chose cette saison », promet le milieu de terrain. Sachant que le club le plus titré en Algérie est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue et probablement pour celle de la Confédération CAF, il y a de fortes chances de soulever au moins un trophée et pourquoi pas les deux. Par ailleurs, on notera que Hamroune & cie sont aussi bien logés en championnat. Cinquièmes avec 42 points dans la musette et 2 matchs de moins que le MC Oran (3e, 46 points), les Canaris ont une chance d’intégrer le podium s’ils font le plein en mise à jour. n