La fin de saison de la Ligue 1 Mobilis dans sa séquence 2018-2019 sera haletante. C’est un finish à suspense que vont livrer les équipes de tête comme celles du bas de tableau. Décrochée ces dernières semaines, la JS Kabylie a pu se relancer dans la course au titre en s’imposant (2/1) jeudi contre le leader, l’USM Alger, qu’elle a reçu pour le compte de la 28e journée. Un succès qui réduit l’écart à 3 longueurs à deux journées de la fin. De quoi permettre aux
« Canaris » (2es, 46 points) de rêver d’un sacre même si les chances sont relativement infimes.

Eh non ! Rien n’est encore joué en Ligue 1 Mobilis qui n’a pas encore rendu ses verdicts pour ce qui est du vainqueur ni des équipes qui connaîtront la relégation et ses malheurs. Ce qui est sûr, c’est que l’espoir d’être consacré est toujours là pour la JS Kabylie qui a su en garder les lueurs. Avant-hier dans le cratère du 1er Novembre 1954 de Tizi Ouzou, les « Lions du Djurdjura » ont rempli leur mission. Pleinement. Les Tizi Ouzéens devaient l’emporter contre l’USM Alger pour l’empêcher de glaner le titre de champion prématurément. Une tâche que les poulains de Franck Dumas ont accomplie. Parfaitement.
Les Kabyles ont empoché 3 précieux points pour bousculer les « Rouge et Noir ». Les faire douter. Désormais, les Algérois ne comptent plus que trois unités d’avance. Ils gardent, néanmoins, leur destin en main comme l’a souligné le coach de la JSK. « Pour le titre je pense que l’USMA part avec plus de chances car elle a son destin entre les mains contrairement à nous, mais nous allons jouer à fond nos chances, comme on est capables du meilleur comme du pire à l’extérieur, on va voir qu’est ce qu’on pourrait faire mardi face au NAHD.»
Par ailleurs, le technicien français reconnaît que ses joueurs « ont mis du cœur face à une très bonne équipe de l’USM Alger. Ils ont pu prendre le dessus sur le leader du championnat, mais je vous dis franchement que mes joueurs m’énervent car ils sont capables de faire des matchs comme ça mais les semaines passées, ils sont complètement passés à côté, notamment à Constantine. Ce sont les qualités et les défauts de cette équipe. Je n’arrive pas à cerner de quoi sont capables mes joueurs, mais on doit les excuser car c’est l’année de l’apprentissage.»

Ballotage favorable pour les « Gars de Soustara »
En l’emportant jeudi, les coéquipiers de Rezki Hamroune, auteur du but de la victoire, ont repris la seconde place synonyme de ticket pour la Ligue des Champions CAF. « La JSK doit retrouver l’Afrique dès la saison prochaine et c’est ça le plus important. On a encore deux matches à jouer et on doit bien les gérer pour atteindre notre objectif», insiste le natif de Kouba qui sait qu’il faudra se battre lors des deux ultimes étapes pour rester à cette marche et (pourquoi pas ?) être primés. Pour ce faire, il faut espérer que l’ « Ittihad » se rate lors de la réception du MC Oran et le déplacement dangereux chez le CS Constantine.
Toutefois, les Algérois pourraient sceller le championnat en cas de succès contre les Oranais dans trois jours au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Et ce, même s’ils perdront contre les Constantinois lors de l’ultime round et que la JSK fait carton plein.
En effet, le règlement du classement dans l’article 80 du règlement du championnat note qu’ « en cas d’égalité de points entre deux équipes ou plus, au terme du classement final, les équipes seront départagées, selon le plus grand nombre de points obtenus par une équipe lors des matchs joués entre les équipes en question et la meilleure différence de buts obtenue par une équipe lors des matchs joués entre les équipes en question.»
A ce jeu, c’est l’USMA qui a l’avantage puisqu’elle s’est imposée 1 buts à 0 à l’ « aller» et a marqué un but à l’extérieur lors du match « retour ». C’est pour dire qu’au moment où l’on rédige ces lignes, les Unionistes ont une main sur le bouclier de champion. A moins d’un scénario hitchcockien…