Les unités de la Gendarmerie nationale, appuyées par les experts de l’annexe de l’Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) de la Gendarmerie nationale au niveau du 5e Commandement régional de Constantine, continuent d’enquêter sur les causes des feux enregistrés dans certaines wilayas du pays le 17 août dernier, a indiqué vendredi un communiqué du commandement. Selon le communiqué, «une équipe d’experts relevant de l’annexe de l’Institut national de criminalistique et de criminologie de la Gendarmerie nationale a été dépêchée sur les lieux pour faire les constatations nécessaires, en commençant par l’identification des corps des victimes par le prélèvement d’échantillons biologiques pour comparaison avec leurs proches, avant d’envoyer ces échantillons par avion à l’INCC à Bouchaoui (Alger)». Dès le déclenchement des feux, le 17 août 2022, le Commandement de la Gendarmerie nationale a activé des cellules de crise au niveau de l’Etat-major de la Gendarmerie nationale, du 5e Commandement régional de Constantine, des Groupements territoriaux où des départs de feux ont été enregistrés et des Groupements des régions limitrophes, a souligné la même source. Après avoir participé à l’extinction des feux, aux côtés des éléments de la Protection civile, de l’Armée nationale populaire (ANP), de la police et des citoyens, les membres de la Gendarmerie nationale ont évacué les blessés, retiré les corps et aidé à leur transport vers l’hôpital, a ajouté le communiqué. Par ailleurs, les éléments des unités de sécurité routière ont organisé et facilité la circulation et empêché les badauds de s’approcher des lieux des feux. Ils ont également fermé à la circulation certaines routes impactées. Afin de sécuriser les citoyens et leurs biens, une formation spéciale a été mise sur pied pour ramener la sérénité au sein de la population, notamment dans les zones impactées par les incendies, où les habitants ont été contraints de quitter leur domicile, et ce, à travers des patrouilles pédestres et mobiles de la Gendarmerie nationale.(APS)