Le feuilleton Edinson Cavani s’envenime. Après les propos de Leonardo dimanche soir, pas forcément appréciés du clan de l’attaquant du PSG, les parents du Matador ont décidé de briser le silence mardi. En plus de confirmer ses velléités de départ, ils estiment que le club de la capitale «ne se comporte pas bien» avec leur fils.
«Il veut partir et est content de l’intérêt de l’Atlético Madrid. Il veut partir parce qu’il a besoin de jouer», a tout d’abord expliqué Luis Cavani, le père de l’international uruguayen, lors de l’émission Chiringuito de Jugones. Ce dernier estime d’ailleurs qu’il y a «de grandes possibilités» pour que son fils signe à l’Atlético. De son côté, Berta Gómez, la mère du joueur, s’est montrée beaucoup plus virulente. Dans des propos accordés au quotidien madrilène AS, elle se dit notamment «en colère».
«Nous comprenons la position du PSG. Mais ce que je ne comprends pas, c’est qu’ils veulent qu’il reste et ensuite ils le font jouer 6 minutes. Ils ne se comportent pas bien avec lui, avec tout ce qu’il a donné au PSG», explique Berta Gómez. Avant d’en remettre une couche. «Je suis en colère car ils ne se comportent pas bien. Si vous ne l’utilisez pas, laissez-le aller dans un club qui a besoin de buts comme l’Atlético Madrid», ajoute-t-elle, confirmant «une négociation ouverte» entre les deux clubs.
Selon ses dires, le PSG a déjà refusé «trois offres» provenant de l’Atlético. «Mon fils a demandé à partir et nous attendons qu’un accord soit trouvé», assure la mère du meilleur buteur de l’histoire du PSG. Ce dernier s’imaginait probablement une toute autre fin…
Emiliano Sala : un an après sa mort, des zones d’ombre persistent
Le mystère autour de la disparition d’Emiliano Sala s’épaissit. En premier lieu car la carcasse de l’avion a disparu, les courants marins ont fini d’éparpiller ce qu’il en restait. Les enquêteurs l’avaient inspectée mais n’avaient rien trouvé de concluant. La plus grande avancée a eu lieu lorsqu’il a été révélé que du monoxyde de carbone se propageait dans la cabine. Mais on ne sait pas si ce gaz toxique a pu jouer un rôle dans l’accident. Ce gaz n’a en tout cas pas tué Emiliano Sala.
Le corps du joueur de football italo-argentin a été retrouvé dans l’épave. Il serait mort de blessures au crâne et au tronc, a priori dues à l’impact dans l’eau. Mais la dépouille du pilote, David Ibbotson, elle, reste introuvable. Un journaliste du quotidien Daily Telegraph a écrit un livre sur la tragédie. Il se demande si le pilote était véritablement dans l’avion au moment du crash. Membre de l’association des parachutistes, il aurait pu s’éjecter de l’appareil. Mais dans ce cas, où est-il ? Mort ou vivant ? Et d’ailleurs, pourquoi était-il aux commandes ? Ce n’est pas lui mais un autre aviateur, David Henderson qui devait transporter Emiliano Sala.
La presse estime que c’est cet homme qui aurait été arrêté pour homicide involontaire et libéré sous caution, même si son identité n’a jamais été officiellement confirmée. Pour l’instant, deux personnes ont fait de la prison, deux employés de la morgue qui avaient partagé des images de l’autopsie du joueur.