On n’ira pas jusqu’à dire que c’est une défiance, mais du côté de la Fédération algérienne de football (FAF), la partie de poker avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) ne risque pas de se terminer de sitôt. En effet, Kheireddine Zetchi et la FAF ne prévoient pas d’organiser les élections fédérales avant le 15 avril. Il est même envisageable de la tenir en juin.

L’AG Ordinaire et l’AG Elective de la FAF n’ont, pour le moment, pas été inscrites au calendrier du Bureau Fédéral (BF) si l’on croit le PV de la dernière réunion en session mensuelle du BF organisée dimanche dernier.
Le BF s’est limité en effet à la lecture des rapports des: « Ligue de football professionnel (LFP). Ligue nationale de football amateur (LNFA). Ligue interrégions de football (LIRF). Ligue de football féminin (LNFF). Présentation du département Intégrité. Direction technique nationale. Rapports des commissions : Commission des Finances. Commission Coupe d’Algérie. Commission médicale fédérale. Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL). Commission fédérale des arbitres (CFA). Commission du football féminin. Commission de coordination avec les Ligues. Commission du statut du joueur. Commission de Futsal&Beach-soccer. Département Futsal. Et divers », comme il a été indiqué dans le communiqué de l’instance.

L’article 26.1.2 des statuts de la FAF en bouclier
Pourtant, la note méthodologique du MJS avait défini le 15 avril prochain comme deadline pour réattribuer les postes de présidents des différentes instances sportives du pays. Cependant, du point de vue statutaire, la structure footballistique peut, selon la loi algérienne, attendre jusqu’au 30 juin 2021 pour tenir son assemblée élective.
Aussi, quand on jette un œil sur les statuts de la FAF, on peut lire dans l’article 26.1.2 que « les élections de la FAF auront lieu soixante (60) jours après la date de la tenue de l’assemblée générale ordinaire de fin de mandat.» Cet alinéa permet à Zetchi et son équipe de gagner du temps et avoir deux précieux mois pour la mise en place du plan réélection. Et ce, même si le successeur de Mohamed Raouraoua, n’a pas fait part de son intention de se porter candidat.

Opération séduction auprès des LR
La circulaire émanant du département étatique mois de février dernier, relative au processus de renouvellement des structures d’organisation et d’animation sportives nationales qui fixe les dates des assemblées générales de fin de mandat des fédérations et ligues de football, s’annule par extension devant.
Du côté de l’équipe dirigeante du foot Dz, on ne compte clairement pas convoquer une AGE avec les anciens statuts. Et on croit savoir que Zetchi envisage une tournée des Ligues régionales (LR) de football la semaine prochaine (Alger, Oran, Constantine et Ouargla). Le but sera d’expliquer aux Ligues affiliées le processus de mise en conformité de ses statuts avec ceux de la FIFA afin que ces amendements soient adoptés dans un futur proche. Une opération séduction en amont d’une probable réélection. C’est clair, si le patron du Paradou AC ira aux urnes, il ne compte pas se présenter en position de faiblesse.