Un programme spécial d’approvisionnement en eau d’irrigation a été mis sur pied pour aider les agriculteurs qui ont opté pour la culture de la tomate industrielle. Selon les responsables des services agricoles plus de deux millions de mètres cubes ont été livrés durant le premier semestre de l’année 2020. Une importante quantité en eau ayant permis d’irriguer les jeunes plants, diront les responsables. A noter que la campagne qui a commencé depuis le mois de mars dernier concerne cette année pas moins de 5 500 ha dont 3 800 ha ont bénéficié de ce quota. Les fellahs ayant opté pour ce créneau porteur ont exprimé leur satisfaction et remercient notamment l’Onid et la DSA, deux organismes qui apportent leur soutien inconditionnel aux agriculteurs de la région dont la majorité recensée entre Bouteldja et Chihanià l’ouest du chef lieu de wilaya. A l’extrême est et le nord, les fellahs sont spécialisés dans les céréales, arachide, arbres fruitiers, les légumes. Notons au passage que la campagne agricole ne souffre d’aucune anomalie étant donné que les agriculteurs pour les divers créneaux ont obtenu de la wilaya et la DSA des autorisations de déplacement en cette période de pandémie causée par le coronavirus. Selon un cadre agricole spécialisé dans la tomate industrielle donne des rendements appréciables chaque année dépassant parfois les prévisions des responsables chargés du suivi. Une superficie en hausse comparativement aux précédentes années où plus de 4 000 hectares étaient consacrés à cette culture. Pour rappel, la wilaya d’El Tarf en concert avec les wilayas d’Annaba, Guelma et Skikda, assure les 80% du besoin national. El Tarf s’est toujours classée en seconde place. Les fellahs de la wilaya ont été aussi souvent renforcés en matériel et semailles et leurs préoccupations souvent discutées. M. B.