Étincelant ces derniers temps avec l’OGC Nice, Hicham Boudaoui prend désormais de la place dans les plans pérennes du club. A 23 ans, il fait naturellement partie des joueurs sur lesquels le Gym mise pour les projets à long terme. Sachant que son bail actuel expirera en juin 2023, la direction va lui ajouter deux autres années de contrat.

Par Mohamed Touileb
A l’été 2019, dans la foulée de la CAN-2019 à laquelle il avait participé avec l’Algérie, Boudaoui rejoignait les «Aiglons» contre une indemnité record de 4 millions d’euros avec un contrat de 4 ans à la clé.

Nouveau poste et nouvelles ambitions
Jusqu’à ce jour, il s’agit du transfert le plus cher d’un joueur local vers l’étranger. Aucun autre footballeur issu du cru n’a pu rapporter autant que l’enfant de Béchar. Et, manifestement, les Niçois éprouvent toujours autant de confiance pour le milieu de terrain. Même s’il n’a pas toujours été un titulaire indiscutable, il a pu constamment jouer avec la formation azuréenne.
89 apparitions plus tard, dans lesquelles il a compilé 8 buts et autant de passes D, le «Fennec» a pu convaincre de sa qualité. Surtout quand il est dans le cœur du jeu comme c’est le cas depuis que Digard a provisoirement succédé à Lucien Favre sur le banc. Cette prolongation de contrat coïncide avec sa forme éblouissante qu’il affiche et des prestations qui ont mis d’accord tout le monde.
D’ailleurs, le club a définitivement décidé de se séparer de Morgan Schneiderlin dès cet hiver. La venue du milieu de terrain et international français de 33 ans il y a 2 ans et demi aurait pu plomber l’Algérien. Mais il s’avère que la jeunesse et le talent de Boudaoui ont convaincu ses employeurs. Dans son rôle de prédilection, celui qui compte 10 capes avec «El-Khadra» rayonne.
Revalorisation attendue
Par ailleurs, rien n’a filtré concernant l’aspect financier de cette extension du contrat. Il faut savoir que l’ancien sociétaire du Paradou AC touche actuellement environ 50.000 euros/mois. Naturellement, sa prolongation sera assortie d’une revalorisation. Le fait de rester en Côte d’Azur lui garantit une certaine stabilité et la possibilité de progresser encore plus. L’OGC Nice est actuellement 10e de la ligue 1 Uber Eats et se trouve à 12 points des places européennes. Il faudra un miracle pour faire une remontée au classement.
Il reste 19 journées pour tenter de redresser la pente avec un «squad» qui renferme des éléments de qualités dont fait partie Boudaoui qui côtoie trois autres internationaux Dz à savoir Billel Brahimi, Youcef Atal ainsi qu’Andy Delort. Toutefois, on peut souligner que ce dernier devrait partir incessamment vers le FC Nantes. D’ailleurs, le bras de fer entre l’attaquant et les Niçois. <