1 630 policiers sont en service pour sécuriser les centres de quarantaine à travers le territoire, que ce soit au niveau des hôtels ou des établissements sanitaires, a indiqué à l’APS le responsable de la communication à la Direction de la sécurité publique (DSP).
Le commissaire principal Rabah Zouaoui, qui a fait un point de situation concernant la mobilisation des éléments de la police nationale (DGSN) pour l’application des règles de confinement, a également fait savoir que des unités avaient été affectées à l’encadrement de certains commerces et points de vente connaissant une grande affluence pour faire respecter les règles de distanciation sociale et organiser la distribution des produits alimentaires.
Entre le 24 mars et le 6 avril, soit douze jours, les services de la DGSN ont enregistré, selon ce responsable, plusieurs infractions liées au non-respect des règles de confinement et au déplacement sans autorisation, selon la même source, qui a précisé que 953 infractions avaient été enregistrées, dont 131 concernent des camions de transport de marchandises et des véhicules de transport de voyageurs et 770 taxis ». Durant la même période, plus de 7 400 personnes ont été contrôlées, selon le responsable, qui indique que des patrouilles pédestres font des tournées le soir. Dans la wilaya d’Alger, 220 patrouilles pédestres composées de cadres spécialisés de la sûreté sont mobilisées pour superviser les opérations en cette conjoncture exceptionnelle. Pour ce qui est des contrôles périodiques effectués par les services durant l’après-midi et le soir, le commissaire principal, l’officier Rabah Zouaoui, a précisé que les haut-parleurs sont utilisés pour informer et sensibiliser les citoyens quant aux mesures de prévention, indiquant que plus de 4 833 véhicules ont été contrôlés dont 280 ainsi que 73 motos ont été mis en fourrière pour non-respect des mesures de déplacement autorisé durant les heures de confinement.
Dans le cadre du contrôle permanent lié à la spéculation sur les prix des produits alimentaires et pharmaceutiques, M. Zouaoui a indiqué qu’un total de 738 affaires impliquant 830 personnes ont été enregistrées depuis le début du confinement jusqu’à aujourd’hui. Pour ce qui est des produits saisis, plus de 6 039 quintaux de semoule, dont 437 q impropres à la consommation, 8 265 quintaux de farine, dont 1 010 quintaux périmés ainsi que 1 031 quintaux de légumes secs, tous types confondus, à travers le territoire national.
Dans son évaluation globale de la situation, toujours pour la période du 24 mars au 6 avril, le commissaire principal Rabah Zouaoui estime que les règles de confinement partiel et total, édictées dans les wilayas concernées, ont été respectées à 95%. Il signale toutefois l’existence de quelques réfractaires aux règles, des jeunes notamment, dans les cités et les grands ensembles immobiliers. Une observation à laquelle on peut ajouter celle constatée par les journalistes de Reporters selon lesquels les foules dans les marchés et des lieux commerçants dans de nombreux quartiers de la capitale et de sa périphérie, en dehors des heures de confinement, demeurent largement peu conscientes des règles à observer, ce qui n’est pas sans susciter de l’inquiétude. Les services de la Sûreté nationale ont contribué, selon l’officier Rabah Zouaoui, aux opérations de nettoyage et de désinfection des quartiers et des grandes artères. 747 opérations de désinfection et de nettoyage ont été effectuées dans 30 wilayas à travers le territoire national. n