A l’issue du premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations, Gabon 2017, l’équipe nationale, éliminée après une participation « catastrophique » dans cette 31e édition de la CAN, termine à la 10e place à l’issue de la phase de poules du tournoi qui se déroule au Gabon, selon le classement établi par la Confédération africaine de football (CAF).

Avec deux nuls contre le Zimbabwe et le Sénégal sur le même score (2-2) contre une défaite face à la Tunisie (2-1), la sélection algérienne totalise deux petits points sur neuf possibles et une différence de buts de -1. L’Algérie est devancée par le Gabon (pays hôte) également sorti à la surprise générale au premier tour. Les Panthères ont récolté trois points en trois rencontres disputées. La seizième et dernière place de la CAN-2017 est occupée par l’Ouganda avec 1 point à l’occasion de son retour à la compétition après plusieurs années d’absence. Quant à la Guinée-Bissau qui disputait sa première CAN de son histoire, elle termine à la 13e position avec un point obtenu contre le Gabon (1-1) lors du match d’ouverture. La Cote d’Ivoire, tenante du titre et sortie prématurément du tournoi continental occupe la 11ème place de ce classement.

 

Les Verts, deuxième plus mauvaise défense
L’équipe nationale a terminé deuxième meilleure attaque et deuxième plus mauvaise défense du premier tour de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 2017, clôturé mercredi au Gabon. Les Verts, éliminés dès le premier tour, ont inscrit cinq buts en trois matchs, alors que la meilleure attaque de cette phase des poules revient au Sénégal et à la Tunisie, deux adversaires de l’Algérie dans le groupe B, ainsi qu’à la RD Congo, avec six réalisations chacun. Burkina Faso, Zimbabwe et Maroc complètent le podium avec une moisson de quatre buts chacun. Le groupe B, où a évolué l’Algérie, a été le plus prolifique en buts, avec 21 réalisations, suivi du groupe C (14 buts), du groupe A (11 buts) et du groupe D (6 buts). Le premier tour a vu les 16 sélections participantes inscrire 52 buts en 24 matchs, soit une moyenne de 2,16 buts par match. Dans le registre des meilleures défenses, la palme d’or revient à l’Egypte qui a gardé sa cage vierge lors de ce tour, suivie par le Ghana (1 but), alors que le Mali, le Burkina Faso, le Cameroun, le Gabon, le Sénégal et le Maroc ont concédé chacun 2 buts. Le Zimbabwe est la plus faible défense avec 8 buts pris, suivi de l’Algérie qui a encore une fois montré ses carences dans ce domaine en encaissant six buts en trois matchs, soit une moyenne de deux banderilles par rencontre. La Guinée-Bissau et la Tunisie arrivent derrière l’Algérie dans le classement des plus faibles arrière-gardes avec 5 buts encaissés.