C’est certainement une défaite lourde de conséquences que celle enregistrée par le MC Alger, vendredi à domicile, face à l’USM Bel-Abbès (1/2) pour le compte de la 28e journée. Une contreperformance des plus inattendues, mais aussi rédhibitoire pour s’assurer le ticket pour la prochaine édition de Ligue des Champions CAF.

Le mois d’avril aura été cauchemardesque pour le « Doyen ». Ce dernier devra se ressaisir, car la phase de poules de la C1 débute le week-end prochain !
La frustration était visible sur les visages. Les Mouloudéens savaient qu’ils étaient passés à côté du match qu’il ne fallait pas manquer. Comme enjeu, il y avait le retour sur le podium et la possibilité de rester dans le coup pour finir -au minimum- vice-champion. Comme ce fut le cas lors de l’exercice écoulé. Mais ce scénario ne s’est pas concrétisé car les « Scorpions » sont venus s’imposer à Bologhine pour augmenter considérablement leurs chances de se maintenir. «Aujourd’hui, ça ne voulait pas rentrer. Pourtant, on a tout fait. On a eu deux barres et un poteau. Il y a un mois, on marquait dans toutes les positions, aujourd’hui le ballon n’a pas voulu entrer. Alors que l’adversaire a eu deux actions qu’il a concrétisées. C’est un coup dur pour nous.
Je ne vous cache pas que c’est un moment dur qu’on est en train de vivre. J’espère que ça va s’arranger très vite», a réagi l’entraîneur Bernard Casoni qui a insisté sur le fait de devoir «oublier ce revers même s’il est amer, car vendredi, on a un match important à gagner contre les Marocains. On doit se concentrer sur la LDC pour remonter la pente et retrouver du même coup le sourire.» En effet, les «Vert et Rouge» retrouveront la LDC CAF le 4 mai prochain. Ils auront les Marocains du Difaâ El Jadidi comme adversaire. La seule bonne nouvelle est qu’ils vont retrouver le stade 5 juillet  1962 pour la circonstance. Bien qu’ils restent sur une défaite au temple olympique face au NA Hussein-Dey, très solide dauphin de la Ligue 1 Mobilis, les coéquipiers de Hichem Nekkache doivent être soulagés de rejouer dans leur jardin en C1.

Le Mouloudia a déjoué et a tout perdu
Avril n’aura pas vraiment porté chance au Mouloudia qui n’a goûté à la victoire qu’une seule fois lors des six rencontres disputées en ce mois. Un bien maigre bilan qui a eu ses répercussions sur les ambitions de décrocher un doublé « coupe-championnat ». Fin mars, les poulains de Bernard Casoni avaient toutes les chances de finir champions en collant de très près le CS Constantine qui pointait à 3 longueurs. Ils avaient aussi une demi-finale de Coupe d’Algérie à disputer face à la JS Kabylie. Comme nous l’avions souligné précédemment dans ces mêmes colonnes, les «Canaris» ont tout faussé pour Abderrahmane Hachoud & cie en les battant 3 buts à 1 lors du match en retard joué le 03 avril dernier à Tizi-Ouzou. C’est à partir de ce moment-là que les vice-champions d’Algérie sortants ont perdu pied. Même s’ils ont en un petit sursaut d’orgueil avec ce large succès contre le Paradou AC (1/5) le 7 du mois en cours, six jours après au stade Chahid Hamlaoui de Constantine, a retenti cette élimination de Dame Coupe face aux Tizi-Ouzéens après la séance fatidique des tirs au but. C’était le coup de massue. Après cette sortie de route dans l’épreuve populaire, c’était le néant total. Un point de pris sur les 9 derniers qui étaient en jeu : une défaite (1/2) contre les Nahdistes dans le mini derby, un nul poussif (1/1) ramené de Tadjenanet contre le Difaâ local, et, pour finir, la déconvenue (1/2) contre les Bel-Abbessiens. Une récolte famélique même si le calendrier était pourtant favorable aux Mouloudéens pour bien finir. Tout semble mal se terminer pour eux. Au mois de mai, il n’y aura pas beaucoup de mets à manger pour une équipe qui a -manifestement- bouffé la feuille.