La Ligue des Champions et la Coupe de la Confédération CAF pourraient bien ne pas aller au bout de la séquence 2019-2020. En effet, la commission médicale de la Confédération africaine de football (CAF) n’a pas semblé optimiste pour la poursuite des épreuves. Les médecins de la CAF ont établi un rapport négatif qui a été transmis au Comité exécutif de l’instance confédérale. Dans le document sanitaire, l’annulation de toutes les compétitions, dont la Ligue des champions, a été préconisée. Et ce, en raison de la pandémie du nouveau.

C’est Prince Bambo, membre au sein de cette commission qui l’a révélé. « Outre les compétitions interclubs (la Ligue des champions et la Coupe de la Confédération), nous avons conseillé au Comité exécutif d’annuler tous les tournois, y compris le Championnat d’Afrique des nations CHAN-2020 au Cameroun, qui devait se dérouler en avril dernier », a-t-il indiqué à la radio ghanéenne «Joy FM».
Ce constat intervient quelques semaines après que le secrétaire général par intérim de la Confédération africaine de football (CAF), le Marocain Abdelmonim Bah, avait laissé envisager une poursuite des épreuves à la mi-juin. Il avait même nié toute intention d’annuler les compétitions interclubs. Le successeur de Hajji avait aussi noté que « la CAF espère une nette amélioration des conditions sanitaires en Afrique ainsi que la fin de la pandémie et ce en totale coordination avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS).» C’était le 14 avril dernier.

Flou total
E tout cas, pour l’instant, la LDC est gelée au stade des demi-finales. Ces dernières, qui sont censées mettre aux prises deux clubs marocains, en l’occurrence le Raja et le Wydad de Casablanca, à deux formations égyptiennes, à savoir le Zamalek et Al Ahly, étaient initialement programmées les 1-3 mai et 8-10 mai 2020. C’était avant que le COVID-19 ne vienne tout chambouler.
Pour ce qui est de deux affiches de la Coupe de la Confédération CAF, il y avait le duel 100% marocain entre Renaissance de Berkane et Hassania Agadir et un autre devant opposer le Pyramids FC (Egypte) et Horoya Conakry (Guinée). Ces quatre matchs risquent ainsi de ne jamais pouvoir se dérouler si la structure footballistique africaine décide de considérer l’avis médicale de la commission.
En revanche, le sort de la CAN-2021 n’est, pour le moment, pas d’actualité puisque l’étude ne s’est pas étendue jusqu’à la période de janvier – février 2021. C’est l’intervalle dans lequel est programmée la messe africaine. D’ailleurs, le président de la CAF, Ahmad Ahmad, a récemment indiqué que « face à une telle situation, j’estime que toutes les parties prenantes dans l’organisation de ces compétitions pourront se retrouver plus tard pour discuter et se concilier pour que l’on puisse ensemble trouver un moyen de reprendre ces compétitions.» Faire un trait sur les compétitions de club est possible. Quant à la CAN-2021, que ce soit pour un report ou une annulation, les pertes seraient colossales. n