V

Dans la continuité des récentes déclarations du Secrétaire Générale (SG) de la Confédération africaine de football (CAF), Abdelmounaïm Bah, Kheireddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de football (FAF), pense aussi que la CAN-2019 ne se jouera pas dans les délais prévus.

Il y a une semaine, le SG de la CAF a indiqué que la structure confédérale devait, peut-être, commencer à envisager de reprogrammer la prochaine Coupe d’Afrique des nations 2019 au Cameroun du 09 janvier au 06 février prochains. « Cela n’aurait pas été à l’ordre du jour il y a un mois. Mais aujourd’hui, plus la crise dure, plus ce scénario mérite qu’on y réfléchisse. La CAN en « Potentiellement, on compte jouer deux journées sur la fenêtre d’octobre et deux journées sur celle de novembre mais nous restons très attentifs à l’évolution de la crise sanitaire.» Le Marocain reste une voix crédible. Dans le cas où ce scénario se produit, la CAF sait une chose: il est hors de question de disputer la messe continentale en été. L’argument ne change pas, les conditions météorologiques dans le pays d’accueil n’y apprêtent pas. D’ailleurs, la structure que gère Ahmad Ahmad avait, préalablement, décidé d’avancer le tournoi qui devait se dérouler en été. Comme ce fut le cas en 2019. « Jouer en juin-juillet au Cameroun est difficile à cause des conditions climatiques. En plus, en juin-juillet 2021 il y a déjà beaucoup de compétitions avec l’Euro et la Copa America. Donc, la période la plus propice en cas de report de la CAN serait janvier 2022 », note Bah. Ce dernier, prrécise, toutefois, que « ce sont des alternatives parce que notre priorité pour la CAN, c’est de jouer en janvier 2021.»

Un agenda à réajuster
Côté algérien, Kheireddine Zetchi, boss de la FAF, n’est pas plus optimiste que le successeur de Mouad Hajji au secrétariat de l’organe confédérale : « au vu de la situation sanitaire actuelle, qui a fortement perturbé le calendrier de la CAF, il y a une grande possibilité que la CAN 2021 soit reportée », estime le décideur principal du sport roi Dz.
L’Algérie est championne d’Afrique en titre. Elle devra défendre sa couronne. Et il faudra se préparer pour cela. Dans un premier temps, la condition c’est d’être parmi les 24 qualifiés pour l’épreuve footballistique. Il reste 4 rencontres dans les éliminatoires que la CAF devra caser avant la dernière date prévue en novembre. « Potentiellement, on compte jouer deux journées sur la fenêtre d’octobre et deux journées sur celle de novembre mais nous restons très attentifs à l’évolution de la crise sanitaire », détaille Bah non sans noter que « la CAF s’inscrit dans la logique de la Confédération asiatique (AFC) a annoncé qu’elle reprendra ses qualifications aux mois d’octobre et de novembre.»
En attendant l’établissement d’un agenda définitif, Zetchi a révélé être « en contact permanent avec Belmadi, par téléphone ou par courrier électronique, pour travailler sur les futures échéances de la sélection. Nous sommes dans l’attente des prochaines dates, pour éventuellement établir un nouveau calendrier de préparation.» On devrait y voir plus clair quand la situation sanitaire sera définitivement contrôlée. n