La rencontre entre le Burkina Faso et l’Algérie, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 et prévue, si tout se passe bien, en juin prochain (entre le 11 et 15), n’a toujours pas été domiciliée. On a pourtant cru que le problème était réglé après que la Fédération burkinabè de football (FBF) avait annoncé que les Sénégalais ont accepté de laisser le stade de Thiès à Dakar à leur disposition. Toutefois, la Confédération africaine a établi une liste des antres qui répondent aux normes FIFA. Et celui de Thiès au Sénégal n’y figurait pas.

Par Mohamed Touileb
Comme le stade 04 août de Ouagadougou, le stade de Thiès n’est pas éligible pour abriter des rencontres des qualifications. A partir de là, les responsables de la balle ronde au Burkina Faso devront revoir leurs plans pour que les camarades de Bertrand Traoré puissent recevoir leurs adversaires lors de la campagne qualificative au Mondial 2022.

Le stade de Thiès tombe à l’eau
Pourtant, fin avril, le dossier semblait réglé. «Nous avons reçu une demande de nos frères du Burkina Faso pour pouvoir jouer ici et nous avons donné notre accord sans aucun problème», avait indiqué le ministre sénégalais des sports, Matar Ba, à l’Agence Presse Sénégalaise. Seulement, la CAF n’a homologué aucun stade au Sénégal pour le moment. En tout cas, pas quand on examine la liste dressée par l’instance confédérale lundi dernier où la case devant Sénégal était «grisée». Cela veut dire qu’il n’y a pas d’enceinte éligible pour abriter des rencontres internationales.
La structure footballistique du Burkina a confirmé l’information qui faisait état de l’inéligibilité du stade 04 août de Ouagadougou. «La Fédération Burkinabé de Football informe le public sportif que le stade du 4 Août a été jugé non conforme par la CAF. En réponse à la requête de la Fédération Burkinabè de Football adressée à la Confédération Africaine de Football avec preuve à l’appui (rapport, photos et vidéo) pour obtenir l’homologation du stade du 4-Août pour les matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, l’instance africaine du sport roi (CAF) vient de trancher. En réponse, elle a informé que ladite requête ne peut être satisfaite», a posté la FBF sur sa page officielle.

Revoir les critères d’homologation ou le report ?
Aussi, la FBF a noté que «par conséquent, Nos Etalons devront recevoir leurs matchs à domicile dans un autre stade. La FBF prend acte de cette décision et rassure le public burkinabè que des dispositions idoines seront prises pour trouver un stade d’accueil convenable pour les Étalons pour ces éliminatoires qui débuteront le 31 mai 2021. La qualification à la coupe du monde 2022 reste un objectif majeur pour la Fédération Burkinabè de Football.»
Le manque de stades qui remplissent les exigences de la FIFA vient donc fausser les domiciliations. Aussi, la programmation pourrait être grandement perturbée. Certains évoquent même l’éventuel report des deux premières journées pour le mois de septembre afin que certains stades soient réaménagés. Cependant, ce scénario reste peu probable car le calendrier sera très dense et les barrages du Mondial, prévu pour novembre prochain, se retrouveront décalés pour l’après CAN-2022 soit pour mars 2022. Affaire à suivre…