Ces derniers temps, l’ensemble des acteurs du monde du football européen laissaient entendre que les championnats pourraient reprendre dans le courant de l’été, voire en automne. En Angleterre, l’importance des droits TV pousse, en revanche, tout ce petit monde à tout faire pour envisager une reprise dès le premier week-end de mai, quitte à imposer un cloisonnement total des équipes de Premier League. De son côté, la Bundesliga, qui a suspendu son championnat jusqu’au 30 avril, n’est pas en reste.
Les décideurs du football allemand ne comptent pas reprendre aussi rapidement que leurs homologues britanniques, mais L’Equipe annonce dans son édition du jour, que la solution rêvée serait de retrouver le chemin des terrains à la mi-mai (pour une fin de saison envisagée en juin). Un timing qui peut interpeller, même si un club comme le Borussia Dortmund a redémarré ses séances d’entraînement depuis hier.

Pas d’avion, de train… ni de douches ?
Le quotidien précise toutefois qu’une autre solution existe, à savoir reprendre la compétition à la mi-juin. Enfin, certains imaginent terminer l’affaire par un tournoi sur 16 jours avec plusieurs matches par jour et des rencontres disputées tous les 2 jours. Autant de propositions qui seront étudiées ce mardi à l’occasion de la visioconférence entre tous les clubs de Bundesliga et de deuxième division. Mais L’Equipe dévoile surtout que l’ensemble des acteurs du football allemand se sont entendus pour l’application de mesures draconiennes pour la fin de la saison.
En clair, les équipes n’auront pas le droit de prendre l’avion et le train. Tous les déplacements devront se faire en bus. Les joueurs pourraient également ne pas prendre de douches au stade et les mises au vert seraient supprimées. Enfin, les matches qu’il reste à jouer le seront à huis clos avec un maximum de 35 représentants par club. Et pour ce qui est des diffuseurs, les rencontres seraient commentées en direct du siège des chaînes de télévision.

L’Ajax rompt le contrat de Nouri, mais va continuer à le soutenir
Il y a quelques jours, à l’occasion d’une émission spéciale, Abderrahim Nouri avait donné des nouvelles rassurantes sur l’état de santé de son frère Abdelhak, plongé dans le coma depuis bientôt trois ans. Jusqu’à présent, le club ajacide avait versé l’intégralité des salaires de son jeune milieu de terrain à la famille et ce, conformément aux modalités de son contrat. Mais selon les informations du quotidien néerlandais De Telegraaf, l’Ajax a pris la décision de rompre le contrat du joueur.
La décision peut surprendre. Pourtant, il s’agit seulement d’une clause que l’Ajax a décidé de ne pas activer. Sans rupture du contrat, Abdelhak Nouri aurait vu son bail renouvelé automatiquement et aux mêmes conditions, à partir du 1er juillet. Si le joueur ne sera plus officiellement lié à l’Ajax, il devrait toujours recevoir le soutien et l’aide financière du club amstellodamois. En effet, l’entourage de Nouri et l’Ajax sont toujours en discussions pour parvenir à un arrangement financier. Même s’il ne sera plus sous contrat, Nouri devrait donc toujours recevoir un coup de pouce de la part de son ancien club.