Ce n’est pas le joueur algérien le plus médiatisé, mais c’est certainement l’un des plus talentueux à exercer outre-mer. Youcef Atal a épaté grand monde lors de la phase « aller » en Ligue 1 française avec l’OGC Nice. Décomplexé, joueur à l’instinct et très généreux dans la production, le latéral droit a tout d’un futur grand. Même ses sorties avec la sélection d’Algérie sont très abouties. Avec l’ancien sociétaire du Paradou AC, formé à la JS Kabylie, il faut dire qu’on tient un sacré footballeur !

Arrivé en Côte d’Azur sur la pointe des pieds l’été dernier en provenance du KV Courtrai contre un chèque de 2 millions d’euros (il pourrait atteindre 3 millions avec bonus), Youcef Atal a fait des pas de géant depuis.
Que ce soit en terme d’acclimatation, d’intégration ou dans le rendement, le «Fennec» joue avec ses qualités. La première est certainement la générosité qui le caractérise. Il mange littéralement le couloir droit qu’il occupe. Certes, parfois il oublie de défendre et il est souvent porté vers l’offensive, mais ça reste largement perfectible pour celui qui a à peine 22 ans. En tout, il a disputé 15 (12 titulaire et 3 remplaçant) rencontres avec les «Aiglons» pour une réalisation inscrite.
Mais bon, marquer n’est pas la mission première de celui qui aurait pu compter nombreuses passes décisives si ses camarades avaient fait preuve de plus d’adresse devant le but. Plusieurs fois, il a réussi à servir les siens dans la surface suite à des déboulés dont il a le secret. Très explosif, fin dribbleur avec beaucoup de «grinta», il a tous les ingrédients pour franchir d’autres paliers.
Après 6 mois, il fait déjà l’unanimité
Ce qui est sûr, c’est qu’il a déjà tapé dans les yeux des supporters niçois très contents de compter un élément qui «mouille le maillot de l’OGC Nice à chaque rencontre». Ces derniers lui ont témoigné leur affection d’ailleurs. Dans un sondage réalisé par «Nice matin», le «Vert» a été élu meilleur joueur de la phase «aller» du club. Il a récolté 52% des voix sur les 1 278 participants. Il a largement devancé Walter Benitez avec (24%) et Allan Saint-Maximin qui a totalisé 8% des voix. «Une victoire écrasante ! Sur les 1 278 participants (résultats arrêtés le 3 janvier) Youcef Atal a récolté plus de la moitié des voix (52%, 668 voix). Arrivé l’été dernier en provenance de Courtai (Belgique) le virevoltant arrière-droit algérien de 22 ans a séduit tout le monde dès ses premières prestations avec le Gym. Une ascension fulgurante pour un jeune joueur qui n’a que 24 matches de championnat européen dans les jambes (14 en Ligue 1, 10 en Jupiler Pro League)», a écrit le journal régional. Net et sans bavures pour un piston droit (milieu excentré droit) qui a su garder la tête sur les épaules même si les choses sont allées très vite. Normal, parce qu’il a la force e la vivacité pour ne pas perdre le contrôle et garder la tête sur les épaules. Même son entraîneur Patrick Vieira l’affirme : « Son objectif c’est d’enchaîner les matches, rendre le plus de services possibles au club et retrouver la sélection nationale. Il ne perd pas de temps. Passer de la deuxième division algérienne à Nice en si peu de temps, ça pourrait lui tourner la tête, mais pas du tout. Il est concentré. C’est quelqu’un qui a de très grandes ambitions. L’objectif c’est d’enchaîner 30 matches à Nice. Il a un très gros caractère».
4e meilleure note moyenne en Ligue 1 française
En parlant de son poste, il faut savoir que celui qui compte (déjà !) 6 sélections avec El-Khadra excelle quand il a plus de liberté pour attaquer. Derrière, il est assez solide en dépit d’un placement qui laisse parfois à désirer. Les notes le montrent bien, sa meilleure (8.88) attribuée par le site spécialisé «Whoscored.com» était lorsqu’il avait été aligné comme milieu offensif droit. En défenseur droit, il est à un «average» de 7.02. Son schéma préférentiel reste le 3-5-2 lorsqu’il occupe le côté droit.
Le même qui lui a permis de marquer contre le Togo à Lomé le 18 novembre dernier. Pour la moyenne globale, il est à 7.50. Cela fait de lui le 4e joueur le mieux noté en Ligue 1 derrière les deux stars du Paris Saint-Germain, Neymar (8.41) et Mbappé (7.98), ainsi que les Nimois Savanier (7.75).
C’est pour situer le génie du Dz qui pourrait – légitimement – prétendre au trophée UNFP du meilleur espoir en France pour cet exercice et succéder à Kylian Mbappé. Même si, il faut le noter, c’est Houssam Aouar, le Franco-algérien et non moins talentueux, qui semble le plus proche pour être primé.
Actuel 10e du championnat de France, l’OGC Nice aura certainement du mal à retenir le «nouveau Merzekane» algérien qui susciterait déjà l’intérêt des cadors en Europe. L’Atlético Madrid serait le dernier en date à l’avoir mis sur la liste d’éventuelles recrues pour l’été prochain. Cela peut paraître prématuré mais Atal est un talent précoce. Il l’a déjà prouvé à un niveau d’exigences considérable. Il lui reste à garder la constance lorsqu’il foule le terrain.n