« L’inflation à 8% est le fait de commerçants qui n’ont pas respecté la loi », a argumenté le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, questionné à ce sujet en marge de la plénière sur le projet de loi de règlement budgétaire de 2014. Il a affirmé que « les prix des produits de base n’ont pas changé ». Pour lui, « l’augmentation n’est pas de la faute du gouvernement. Quand il y a un mouvement de masse comme ça, les moyens de l’Etat ne sont pas suffisants pour faire face à ces augmentations ». Baba Ammi promet que « les choses vont entrer dans l’ordre. Et de toute les manières, le contrôle des prix sera renforcé ». Il a tenu à éclaircir un point à ce sujet, en notant que « le contrôle des produits de base relève du ministère du Commerce. Et concernant les autres contrôles, dont le fiscal, le contrôle des services du ministère des Finances sera également renforcé ».