Le directeur de Tour cycliste de France, Christian Prudhomme, a déclaré, à l’issue de l’audience que lui a accordée le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, que « c’est une première prise de contact avec les autorités algériennes.

Si le Tour de France sort d’Europe, ce sera en Algérie. Ce n’est pas mal non. Aucun rêve n’est impossible si les deux parties arrivent à exprimer leur volonté. »

Pour le directeur du Tour de France, cette compétition a toujours démarré en dehors de la France, « et la première fois c’était en 1954 aux Pays-Bas, mais peut être qu’un jour, elle partira d’ailleurs. »
En réalité, ce n’est pas la première fois qu’une telle éventualité a été annoncée puisque l’ex-président de la Fédération algérienne de cyclisme, Rachid Fezouine, a rappelé qu’« on avait déjà discuté de cette éventualité en 2003 sous l’ère de l’ancien directeur du Tour de France, M. Jean Marie Leblanc (1989-2006). Puis on l’a également évoqué cette éventualité lors du Centenaire du Tour de France en 2013 où il était question que le Tour passe par l’Algérie, mais cela n’a pas eu lieu ».
Et cette fois-ci c’est au tour de l’actuel, le directeur de Tour cycliste de France, Christian Prudhomme, de reformuler ce vœu.

« Envisageable » pour la FAC
De son côté, le président de la fédération algérienne de cyclisme (FAC), Mabrouk Kerboua, a déclaré que « je pense que l’idée d’organiser une étape du Tour de France à partir de l’Algérie est envisageable, mais rien n’a été décidé entre les deux parties. C’est une question qui doit être étudiée au plus haut niveau. Chaque année plus de 280 villes se portent candidates pour accueillir la Grande Boucle soit en tant que ville itinéraire », a-t-il expliqué. Il est utile de savoir que le 105e édition du Tour de France (2018) aura lieu du 7 au 29 juillet et dont le départ est prévu à partir de Noirmoutier-en-l’Ile dans le département de la Vendée. En tous les cas, cette insistance pour faire passer le Tour de France par l’Algérie serait très bénéfique aux deux parties. Et pour l’Algérie, ce serait une très bonne chose pour montrer l’image de marque de l’Algérie aussi bien sportive, culturelle que touristique dans la mesure où le Tour de France est suivi par 190 pays dans le monde…S. B.