Le déplacement de l’ES Sétif à Lubumbashi pour défier le tout puissant Mazembe s’annonçait délicat pour l’ES Sétif. Cela s’est confirmé hier après-midi où l’Entente a littéralement sombré chez les Congolais. Un lourd revers 4 buts à 1 qui met déjà les Sétifiens en situation inconfortable avec un handicap but conséquent dans le groupe B.

L’optimisme a, peu à peu, laissé place à l’inquiétude dans le camp ententiste. Notamment en seconde période quand l’équipe a concédé deux réalisations après avoir rejoint les vestiaires avec un but de retard (2/1). Pourtant, l’ouverture du score des locaux dès la 10e minute de jeu par l’entremise de Malango Ngita n’avait en rien déstabilisé les Algériens qui ont tout de suite recollé au score grâce à Nessakh (12’). Onze minutes plus tard, les Corbeaux ont repris l’avantage puisque le même Malango a frappé une 2e fois pour s’offrir un doublé sur penalty. Après la pause, le  Wifak a tenté de revenir dans la partie mais les quintuples champions d’Afrique ont fait le break quand Meschack, entré en jeu à la 34e minute à la place de Sissoko (blessé), a inscrit le 3e but. Par la suite, son coéquipier Sikala scelle définitivement la victoire pour l’équipe 16 fois championne de la RD Congo en transformant un autre penalty (80’). Après cette lourde défaite, la formation des Hauts-Plateaux, qui restait sur une défaite à domicile (1/2) en championnat contre le NA Hussein-Dey, se retrouvent à la dernière place du quartet B. Un quatuor que dominent, logiquement, leurs bourreaux du jour. En 2e et 3e position, on retrouve le Difaâ Hassani d’El Jadida et le MC Alger avec 1 seul point.

ES Sétif – MC Alger, déjà décisif !
Lors de la prochaine journée, prévue le 15 du mois en cours, les deux représentants algériens dans cette C1 vont se retrouver pour le compte de la 2e journée de la phase de groupes. Comme l’ESS, le Mouloudia a manqué ses débuts dans le prestigieux tournoi en se faisant accrocher (1/1), vendredi soir au stade 5-Juillet-1962, par les Marocains du Difaâ. Contrairement à l’Entente, le Doyen  a joué devant son public et a déjà grillé une carte dans cette épreuve. Les Mouloudéens se retrouvent contraints de réaliser un bon résultat lors de la 2e sortie dans ce premier tour. Ça sera contre leurs compatriotes à Sétif dans 9 jours. Les deux formations n’ont pas d’autres choix que de ne pas perdre pour espérer décrocher l’un des deux places qualificatives et disputer les quarts de finale de la LDC CAF.
Pas de sonnette d’alarme chez le Doyen !
Vendredi, les Vert et Rouge, réduits à 10 depuis la 53e minute suite à l’expulsion de Mebarakou, ont pu prendre un point grâce à l’égalisation de Karaoui (81’), qui a répondu à l’ouverture du score de l’adversaire à la 75e minute suite à une sortie aux fraises de Chaouchi. Malgré ce semi-échec, l’entraîneur du MCA, Bernard Casoni, reste optimiste pour la suite de la campagne. «Je pense qu’on n’a rien perdu de nos chances pour la qualification, car le fait de prendre un point dans de pareilles circonstances est déjà une bonne chose, d’autant plus qu’il y a avait en face de nous une bonne équipe marocaine. Pour moi, rien n’est encore joué et on pourra même terminer en tête du groupe», a tenté d’atténuer le coach français. En tout cas, si l’un des deux sigles Dz (au minimum) ne parvient pas à se qualifier, ça sera un échec total pour la balle ronde algérienne à l’échelle continentale. <