En Europe, le Mercato hivernal approche et l’avenir de certains joueurs pourrait basculer. Restera ne restera pas ? Chez nos Fennecs, c’est Islam Slimani qui est  annoncé partant de Leicester City avec insistance. Les rumeurs l’envoient un peu partout. Les pistes Watford, West Bromwich et Stoke City sont évoquées pour qu’il reste en Premier League. Cependant, il y a aussi l’éventualité d’aller tenter une expérience en championnat de France avec le FC Nantes de… Claudio Ranieri qui ferait le forcing pour faire venir l’attaquant.

Dans le football, moins on joue et plus on souffre de manque de confiance. C’est ce qui se passe avec Islam Slimani. Titulaire indiscutable au sein de l’équipe nationale, le quatrième meilleur buteur des Verts (26 réalisations) a perdu beaucoup de son sens de but depuis qu’il a rejoint les « Foxes » en restant muet pendant 10 mois avec l’EN. Pour rappel, son transfert avait enthousiasmé beaucoup d’Algérien car son nouveau team venait d’être sacrés champion d’Angleterre lorsqu’il a été enrôlé sur demande de leur ancien driver Claudio Ranieri.
L’ancien sociétaire du Sporting Lisbonne, où il crachait le feu, n’a jamais vraiment trouvé ses repères et sa place dans l’attaque de Leicester City. Bien qu’il soit un footballeur assez puissant avec un jeu de tête largement au-dessus de la moyenne (pour ne pas dire très bon), Slimani n’a pas pu s’adapter au jeu d’une Premier League très exigeante avec un enchainement de matchs très conséquent. Pour un avant-centre, marquer c’est essentiel et les chiffres de « Supermani » (29 matchs pour 8 buts et 5 passes décisives) n’ont pas été suffisants pour convaincre le staff technique de son mérite de faire partie du onze-type. Sous Craig Shakespeare ou avec Claude Puel, la donne n’a pas changé. La moyenne du rapport buts-matchs a cruellement baissé pour celui qui tournait à un régime d’un but tous les deux rencontres au minimum. Cette saison, il n’a toujours pas trouvé la faille en championnat en 9 apparitions. Les seuls fois où il a frappé c’était en Coupe de la Ligue avec un doublé face à Liverpool. Inquiétant !
Souvenez-vous, l’été 2013
Maintenant, Slimani se retrouve face à un sacré dilemme : continuer à se battre du côté de la Perfide Albion ou changer d’air pour tenter de trouver un nouvel havre de paix? Le choix est difficile. Quitter l’un des championnats les plus relevés au monde pour jouer en France pourrait être interpréter comme un semi-échec. Toutefois, cela pourrait permettre de retrouver le buteur glouton qu’on connaissait lorsqu’il était au Portugal.
Justement, avant de signer au Sporting, le Dz a été approché par le… FC Nantes qui avait fait une offre sérieuse au sociétaire du CR Belouizdad à l’époque. Il avait même donné son accord de principe pour rejoindre les « Canaris » avant de… faire une volte-face.
Cet épisode pourrait donc le rattraper et empêcher cette transaction de se faire en dépit du fait que Ranieri insiste pour qu’il vienne ne serait-ce que sous forme de prêt de 6 mois. Le challenge est, en tout cas, intéressant puisque les Nantais sont actuellement 5e de la Ligue 1 Conforama et ont la prétention de décrocher l’une des 4 places européennes pour la saison prochaine. C’est pour dire que tout ne dépend pas que de Slimani qui est rattrapé par un passé pouvant sérieusement compromettre son avenir footballistique.