Le nouveau budget du Koweït pour l’année fiscale (2020-2021) a vu le gel d’environ 1.183 contrats de travail d’expatriés dans 48 agences gouvernementales, en préparation de leur annulation, en raison de la politique de «koweïtisation» visant à donner la priorité pour l’emploi aux nationaux, rapporte la presse. Le nombre de contacts gelés dans 15 ministères au Koweït a atteint 626 emplois pour les expatriés, le plus élevé était au ministère de l’Electricité et de l’Eau par 130 contrats, suivi du ministère de la Santé avec 123 contrats, du ministère de l’Education avec 101 contrats, et que Ministère de la justice avec 84 contrats, suivi du ministère de l’Intérieur avec 70 contrats, de l’Awqaf avec 48 contrats et du ministère de la Communication avec 33 contrats. Au ministère des Travaux publics, 15 contrats ont été suspendus, le ministère des Finances sept (7) contrats. Quatre (4) au ministère de l’Enseignement supérieur et des Affaires sociales, trois (3) au ministère du Plan et un (1) au ministère du Commerce et au ministère de la Défense. Par ailleurs 49 contrats ont été gelés dans huit (8) départements du gouvernement, dont 20 à l’Assemblée nationale, 16 au Bureau d’audit, six (6) au Conseil national de la culture, des arts et de la littérature, deux (2) chacun au Bureau central des statistiques et à la Garde nationale et un (1) au Secrétariat général des dotations et à la Département de la fatwa et de la législation et des douanes du Koweït. n