La chambre d’accusation près la cour de Khenchela a ordonné dans la nuit de lundi à mardi de placer sous mandat de dépôt l’actuel et l’ancien directeurs de la Coopérative de céréales et légumes secs (CCLS) pour implication dans des affaires de corruption, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
La même source a précisé que la chambre d’accusation a ordonné de placer sous mandat de dépôt l’actuel directeur de la Ccls et son prédécesseur qui occupe actuellement la même fonction à Bordj Bou Arreridj ainsi que la mise sous contrôle judiciaire de 4 fonctionnaires de la Ccls sous les chefs d’inculpation de «mauvaise gestion, dilapidation et détournement de deniers publics et de manipulation des quotas de blé et d’orge soutenus accordés aux minoteries privées de la wilaya de Khenchela entre 2018 et 2020».
La brigade de recherche et investigation du groupement de wilaya de la gendarmerie a ouvert en juillet passé de vastes enquêtes sur les affaires de la Ccls de Khenchela et a entendu plusieurs parties, a-t-on rappelé.
Les investigations ont révélé des affaires de corruption et de mauvaise gestion et le dossier de l’affaire a été différé devant le tribunal de Khencheka qui avait ordonné le 16 novembre de mettre sous contrôle judiciaire les directeurs actuel et ancien de la Ccls et quatre autres fonctionnaires.
Un recours a été introduit contre cette décision par le parquet et le dossier a été réexaminé par la chambre d’accusation qui a ainsi décidé de placer sous mandat de dépôt les deux directeurs et de maintenir la décision de contrôle judicaire pour les quatre autres fonctionnaires.