Cristiano Ronaldo et une poignée d’internationaux de la Juventus ayant déjà quitté Turin pour rejoindre leur sélection malgré la procédure d’isolement instaurée depuis samedi, seront signalés à la justice, selon les autorités sanitaires locales. La star portugaise Cristiano Ronaldo ainsi que plusieurs internationaux sud-américains de la Juventus Turin – Dybala, Cuadrado, Danilo et Bentancur – ont décidé de quitter en début de semaine l’hôtel où l’effectif était à l’isolement, sans attendre les ultimes tests dont les résultats sont attendus mercredi ou jeudi, selon plusieurs médias italiens. « Le club lui-même a signalé que certains joueurs avaient quitté le lieu d’isolement et donc nous informerons l’autorité compétente, c’est-à-dire le parquet, de ce qui s’est passé », indique Roberto Testi, un responsable de l’autorité sanitaire locale, cité mercredi par l’agence italienne Ansa.

Une procédure qui interdit les contacts avec l’extérieur
Joueurs et encadrement de la Juventus ont été placés samedi à l’isolement, une procédure qui ne les empêche ni de s’entraîner ni de jouer mais interdit les contacts avec l’extérieur, après deux cas de Covid-19. Ces cas ne concernent ni des joueurs ni des membres du staff technique et médical, avait précisé le club bianconero. À l’exception de deux autres joueurs rentrés chez eux (Buffon et Demiral), le reste de l’effectif reste pour le moment à l’isolement à l’hôtel de la Juventus.
Plusieurs autres internationaux également convoqués avec leur sélection pourront partir rapidement, dès qu’ils auront eu leur ultime test négatif. C’est le cas notamment du Français Adrien Rabiot, mais aussi des Italiens Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci, du Gallois Aaron Ramsey ou le Polonais Wojciech Szczesny. n