La Juventus a réussi à faire passer la pilule. Comme une grande partie des clubs européens, la «Vieille Dame» a négocié des restrictions salariales avec ses joueurs, alors que toutes les compétitions sont suspendues en raison de la pandémie de coronavirus. Au contraire du FC Barcelone qui a dû, selon la presse locale, faire face aux contestations de certains de ses joueurs avant de mettre en place un plan de chômage partiel, l’entité turinoise n’a pas rencontré de problème majeur, d’après Tuttosport.
Le quotidien transalpin précise que la direction de la Juve a fait passer ses messages grâce à Giorgio Chiellini. Cadre du vestiaire, le défenseur aurait convaincu ses coéquipiers de renoncer à un mois et demi de salaire. Pour Cristiano Ronaldo, joueur le mieux payé de l’effectif, cela correspondrait à 4 millions d’euros.
Plusieurs autres hypothèses seraient également envisagées : la Juventus pourrait par exemple payer l’intégralité des salaires du mois de mars avant de les suspendre jusqu’à la reprise du championnat. Plus tôt cette semaine, le président de la Fédération italienne s’était dit déterminé à tout mettre en œuvre pour boucler la saison de Serie A.