Un réseau terroriste composé de 13 personnes, qui avaient pour mission de recruter de jeunes algériens pour Daesh, a été démantelé par les services de sécurité. Dix des 13 accusés condamnés à la perpétuité par la cour d’Alger se trouvent en Syrie.

Selon le dossier, c’est un jeune activiste sur les réseaux sociaux, A. Ali, qui aurait recruté plusieurs jeunes algériens pour l’organisation terroriste. L’enquête a également révélé que le principal accusé, arrêté en 2013, était en contact avec plusieurs recruteurs en Syrie dont un certain Abou Oussama El Djazayri. Le contact algérien, et après une enquête approfondie, s’est avéré être membre de la Ligue nationale de la défense des droits des chômeurs qui activait avec le dénommé L. Merouane pour le recrutement de jeunes au profit de Daesh. D’ailleurs, ce dernier avait déjà séjourné en Syrie pendant plus de 8 mois avant de revenir à Alger. Lors de l’audition des accusés, A. Ali a nié tous les faits en déclarant que son compte Facebook avait été piraté par un ami qui était parti rejoindre Daesh en Syrie. Le procureur de la République a requis une peine de 20 ans de prison à l’encontre des accusés et une amende de 2 millions de dinars. La Cour a tranché en condamnant le principal accusé à 3 ans de prison ferme alors que 2 individus ont été relaxés. Par ailleurs, les accusés se trouvant en Syrie ont été condamnés à perpétuité.