Les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, déjà emprisonnés, ont été condamnés lundi à de nouvelles peines de prison pour des faits de corruption dans le cadre de l’affaire dite « Hamid Melzi ».

Poursuivis avec d’autres co-prévenus, notamment pour  « blanchiment d’argent », « dilapidation » de fonds, « abus de fonction » et « conclusion de contrats en violation de la réglementation des marchés publics », MM. Ouyahia et Sellal ont été respectivement condamnés à six et cinq ans de prison ferme. Quant à Hamid Melzi, il s’est vu infliger cinq ans de prison. M. Melzi est inculpé dans une autre affaire  d' »espionnage économique » et « atteinte à l’économique nationale ».

Les deux anciens Premiers ministres ont déjà été condamnés lors de plusieurs procès pour des faits de corruption et doivent comparaître dans d’autres. 

Leur plus lourde peine a été confirmée en appel en janvier dernier: 15 ans de prison ferme pour Ahmed Ouyahia et 12 ans de prison ferme pour Abdelmalek Sellal.