Naima Salhi, présidente du Parti de l’équité et de la proclamation (PEP), a été condamnée, ce 16 novembre, à six mois de prison ferme par le tribunal de Cheraga pour atteinte à l’unité nationale et diffusion de publications racistes susceptibles de porter atteinte à l’intérêt du pays.

Le parquet avait requis le 5 octobre dernier, une peine de deux ans de prison ferme et une amende de 50.000 DA à l’encontre de la présidente du PEP

.