Selon des sources concordantes, le juge d’instruction du tribunal de Bir Mourad Raïs à Alger a lancé un mandat d’arrêt international contre Saïd Bensedira, connu pour ses interventions sulfureuses sur les réseaux sociaux. D’après les mêmes sources, le mandat d’arrêt est intervenu après le démantèlement d’un « réseau » spécialisé notamment dans le chantage et un des membres de ce réseau serait un ancien sous-officier du renseignement placé en détention provisoire à la prison d’El Harrach, selon nos sources. Cet ancien militaire, ainsi que deux autres personnes interpellées et mis sous mandat de dépôt, sont poursuivis pour « possession d’armes à feu » et sont accusés d’« usage de faux, et blanchiment d’argent ».