Le ministère de la Justice organise, depuis hier et jusqu’au 13 janvier, un atelier de formation au profit des magistrats sur le traitement en temps réel des procédures pénales par le Parquet», a indiqué, dimanche, un communiqué du ministère.
Inscrit dans le cadre de la coopération avec le Programme européen d’appui au secteur de la justice en Algérie, cet atelier de formation sur le traitement en temps réel des procédures pénales par le Parquet, prévu les 09 et 10 janvier 2022 à l’Ecole supérieure de la magistrature (ESM) et animé par l’expert Jean-Marie Hoy, verra la participation de 20 magistrats du Parquet», a précisé la même source. Cet atelier portera sur la notion de traitement en temps réel des procédures pénales par le Parquet et la présentation des objectifs du guide pratique élaboré par le groupe de travail constitué dans le cadre de ce Programme sur ce thème. Il s’agit également des questions liées à la nécessité d’adapter à l’organisation du Parquet, l’analyse des pièces de procédure dans le cadre du traitement en temps réel des procédures pénales par le Parquet, l’adaptation des poursuites pénales et les modalités des poursuites», a détaillé la même source.
Dans le même cadre, 91 magistrats suivront, le 11 janvier 2022, une visioconférence sur le traitement en temps réel des procédures pénales par le Parquet, co-animée par l’expert Jean-Marie Hoy et les représentants de notre secteur au sein du groupe de travail qui a été chargé de réaliser le guide pratique sur ce thème», a souligné la même source. La visioconférence vise à présenter les objectifs du guide pratique sur le thème du traitement en temps réel des dossiers réalisés par le groupe de travail constitué dans le cadre de ce Programme, après avoir étudié le sujet, le suivi et le traitement des procédures de comparution immédiate, la structure du ministère public, le contrôle effectif du déroulement des procédures de comparution immédiate (les actes relatifs aux personnes et ceux relatifs aux biens), et la gestion des procédures et de l’audience», a conclu le communiqué