Le juge d’instruction au Pôle pénal spécialisé dans la lutte contre le crime financier et économique près le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné le placement en détention provisoire de l’ancien ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, a appris hier l’APS de source judiciaire. Ce placement en détention provisoire fait suite à des poursuites pour une affaire d’abus de pouvoir aux fins d’obtention d’avantages dont les victimes sont des commerçants. Tahar Khaoua avait occupé le poste de ministre des Relations avec le Parlement de mai 2015 à juin 2016 puis de mai 2017 à mars 2019. Par ailleurs, le juge d’instruction au Pôle pénal spécialisé dans la lutte contre le crime financier et économique près le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné, jeudi dernier, le placement de l’ancien ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki en détention provisoire. Arezki Berraki est poursuivi dans des affaires de corruption remontant à son mandat à la tête de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), indique-t-on de source judiciaire. L’ancien ministre avait occupé le poste de Directeur général de l’ANBT de 2015 à janvier 2020. (APS)