La Cour d’Alger a reporté mercredi le procès en appel de Mahieddine Tahkout au 21 octobre 2020 en raison de l’absence d’un des accusés (Abdelghani Zaâlane). Le collectif de défense a boycotté l’audience en application de la décision du Barreau d’Alger relative à la suspension des plaidoiries et du travail judiciaire pendant une semaine à compter de dimanche (27 septembre) pour réclamer l’amélioration des conditions professionnelles des avocats. Mahieddine Tahkout a été condamné en première instance à une peine de 16 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 8.000.000 Da, pour des chefs d’accusation liés à la corruption, au blanchiment d’argent et à l’obtention d’indus privilèges. D’anciens cadres et ministres, dont les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, sont également poursuivis dans la même affaire.