Le juge d’instruction près le Tribunal de Dar El Beïda (Alger) a ordonné, dimanche, le placement du Directeur général de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), Tarek Djaboub, en détention provisoire pour passation de marchés en violation de la législation, selon des sources judiciaires.
Le juge d’instruction a ordonné, aussi, le placement en détention provisoire pour le même chef d’accusation du Directeur des achats Kamel Slimani et du sous-Directeur en charge des équipements médicaux, Abdellatif Tali, et le placement sous contrôle judiciaire du Directeur de la finance et de la comptabilité, Farid Chibane. Les trois responsables ont été condamnés après avoir été auditionnés, avant-hier, par le juge à l’issue d’une enquête préliminaire menée par la section de recherche de la Gendarmerie de Bab Djedid à Alger.
La dernière sortie publique du Directeur général de la PCH remonte à un mois, c’est-à-dire dans ce contexte de crise sanitaire, quand le concerné répondait aux questions de notre confrère Liberté. Il avait affirmé que «la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) dispose d’un stock de 140 millions de masques et de traitements combinés à la chloroquine et azithromycine pour 800 000 patients». Sur le recouvrement des créances auprès des hôpitaux, il avait indiqué que «le problème se pose toujours», ajoutant cependant «la PCH a amélioré relativement sa trésorerie grâce aux lignes de crédits dont elle a bénéficié». «Pour les commandes liées à la Covid-19, nous bénéficions du concours de l’Etat, qui n’est pas encore défini», a-t-il souligné, précisant qu’il se chiffre néanmoins en milliards de dinars. «Une première enveloppe de 3,7 milliards de dinars a été déjà allouée. Elle va être augmentée eu égard à l’évolution de la situation. Ce budget n’est pas destiné uniquement à l’achat des dispositifs de protection, mais aussi à l’acquisition de la Chloroquine», a-t-il relevé.
Sur son site web, l’on apprend que la PCH a été créée le 25 septembre 1994 et qu’elle est dotée d’un capital estimé à 6 353 millions de dinars. Elle compte 5 directions régionales, Alger, Annaba, Biskra, Oran et Bechar. En termes de clients, elle traite avec 582 établissements publics de santé et 660 autres clients divers.
Dans le cadre de la politique nationale de santé, la PCH a pour mission notamment l’approvisionnement et la distribution des produits pharmaceutiques aux établissements de santé implantés au niveau de l’ensemble du territoire national. n