v


Présenté hier devant le Procureur de la République près le Tribunal de Sidi M’hamed après son arrestation dimanche et sa garde à vue, le militant politique et ancien secrétaire général de Rassemblement Action jeunesse (RAJ), Hakim Addad, a été placé sous contrôle judiciaire.
«Hakim Addad, l’un des membres fondateurs et ancien secrétaire général de RAJ, a été présenté aujourd’hui devant le juge d’instruction près le Tribunal de Sidi M’hamed après deux jours de garde à vue et une perquisition de son domicile à Alger», a indiqué hier dans l’après-midi RAJ.
«Il a été mis en liberté provisoire et placé sous contrôle judiciaire, et donc interdit de participer aux rassemblements durant la période d’instruction», condaamne la même association, qui souligne que Addad a été «poursuivi pour incitation à attroupement non armé et publications attentatoires à l’intérêt national».
Pour rappel, Hakim Addad a été déjà interpellé le 4 octobre et mis sous mandat de dépôt le 6 octobre 2019 et mis en liberté provisoire le 2 janvier 2020, après avoir passé trois mois à la prison d’El Harrach, depuis, son procès et maintes fois reporté.
Par ailleurs, l’autre activiste Zoheïr Keddam, présenté devant le Procureur près le tribunal de Chéraga, a été, lui, placé sous contrôle judiciaire avec report du procès au 27 juin. Le concerné est poursuivi pour «incitation à attroupement non armé et publications portant atteinte à l’unité nationale».
Pour RAJ, la mise sous contrôle judiciaire de Addad et Keddam repose sur «des motifs fallacieux et imaginaires», appelant à la «cessation du déni des droits fondamentaux des Algériennes et des Algériens à la liberté d’expression, à la libre organisation et manifestation».
L’association appelle dans ce sens à la «libération de tous les détenus d’opinion et politique injustement incarcérés et l’arrêt de toutes les poursuites policières et judiciaires à l’encontre des activistes et militants».
Par ailleurs, la comparution de l’activiste Fodhil Boumala, initialement prévue hier au Tribunal de Dar El Beïda, a été renvoyée à aujourd’hui.